Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Marchés actions en hausse après Jackson Hole
information fournie par TrackInsight30/08/2021 à 11:53

Semaine du 23 au 29 Août 2021

Semaine du 23 au 29 Août 2021

Tous les yeux étaient tournés cette semaine vers le symposium de la Réserve Fédérale américaine. Jerome Powell a profité de l’occasion pour annoncer une réduction des achats d’actifs de la banque centrale d’ici la fin de l’année. Cependant, il a précisé dans la foulée que cela ne remettait pas en cause sa politique de taux ultra accommodante, car l’économie est encore loin du plein emploi. Ce discours plutôt apaisant a propulsé les indices actions vers de nouveaux sommets. Le S&P 500 a ainsi progressé de +1.52% sur la semaine et le Nasdaq a gagné +2.82%. Encore plus frappante est la performance enregistrée par les petites capitalisations (Russell 2000 : +5.05%).

Les indices internationaux ont également salué les commentaires de Powell. En Europe, le MSCI EMU a pris +0.94%. Même si l’indice PMI composite d’IHS Markit pour la zone euro a perdu un peu de momentum en août (59.5 contre 60.2 en juillet), l’activité économique reste dynamique. En Asie, le Shanghai Composite et le Nikkei ont bondi respectivement de +2.77% et +2.32%. Le rebond des actions a même été plus fort sur les marchés émergents (MSCI EM : +4.25%), sans que cela permette toutefois d’effacer les pertes de la semaine dernière.

Les propos conciliants de Powell vendredi ont fait baisser la pression sur les taux des emprunts d’Etat. Le rendement du T-Note à 10 ans est ainsi revenu de +1.368% jeudi à +1.314% en clôture vendredi, mais ce dernier niveau est toutefois supérieur de 5 points de base à celui constaté le 20 août.

Valeurs cycliques plébiscitées, secteur défensifs pénalisés

Contrairement à la semaine passée, les valeurs cycliques ont brillé cette fois-ci. Le secteur de l’énergie a relevé la tête en affichant la meilleure performance hebdomadaire (+7.34%), soutenu par là remontée brutale des prix du brut (WTI en hausse de +10.3%), alors que l’on s’attend à des ruptures de production après que les compagnies pétrolières aient évacué leurs plateformes dans le golfe du Mexique, en raison de l’arrivée de l’ouragan Ida. Les valeurs financières se sont également bien comportées (+3.47%), soutenues par la remontée des rendements des emprunts d’Etat. Les services de communication (+2.80% avec Facebook en hausse de +3.69%), les biens de consommation discrétionnaire (+2.62% avec Amazon en hausse de +4.68%), les matériaux de base (+2.59%), les valeurs industrielles (+2.22%) et les techs (+1.43%) ont suivi la même tendance.

A l’inverse, les secteurs les plus défensifs ont effacé les gains de la semaine passée. Les services d’utilité publique ont subi la plus forte correction (-2.11%), suivis par les biens de consommation courante (-1.36%) et la santé (-1.18%). Bien que le vaccin Pfizer-BioNtech anti-Covid ait obtenu une autorisation définitive aux Etats-Unis, l’action Pfizer a décroché de -4.35%.

Rebond de la dette émergente, repli du dollar

L’indice dollar, qui mesure la performance du billet vert contre un panier de six devises, s’est effrité après le discours de Powell (-0.87%). Un dollar plus faible constitue une aubaine pour les détenteurs d’or (métal jaune en progression hebdomadaire de +2%) et de dettes émergentes (+1.75% en devises locales). Les prix des obligations d’entreprise de notation “investissement” ont évolué en sens inverse des deux côtés de l’Atlantique (-0.28% en Europe, +0.23% aux Etats-Unis). Les titres à haut rendement ont bondi de +0.71% aux Etats-Unis, tandis que leurs contreparties européennes faisaient plutôt du surplace (+0.04%).

Trouvez et comparez plus de 7000 ETF avec nos outils gratuits :

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.