1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marché : un risque de consolidation zéro
Cercle Finance03/01/2020 à 08:24

(CercleFinance.com) - Après avoir signé une entame d'année 2020 tonitruante hier, la Bourse de Paris devrait débuter dans le rouge sa deuxième séance de l'année.

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison janvier - perd 26,5 points à 6005 points, annonçant une ouverture plus prudente que celle de la veille.

Il n'empêche, en Europe comme aux Etats-Unis, les vendeurs semblent tout simplement absents en ces premières séances de l'année calendaire, où une écrasante majorité d'intervenants institutionnels se montrent structurellement acheteurs après un cru boursier 2019 exceptionnel.

La nouvelle est encourageante, car l'évolution des marchés au cours des premières séances de l'année est censée donner le 'la' de la tendance générale des marchés, que les analystes attendent 'modérément positive' cette année.

Wall Street a également inauguré l'année 2020 par un nouveau carton plein de records absolus et de clôture, puisque tous les indices américains ont terminé la séance de jeudi au plus haut du jour et de l'histoire.

Mais le mouvement le plus spectaculaire provient du 'VIX' - le baromètre du stress - qui affiche un repli spectaculaire de presque 10% à 12,4 points, ce qui le ramène au contact de ses planchers de fin décembre.

Un phénomène qui signifie que les opérateurs sont au-delà de la zone de l'euphorie et que le risque de consolidation se situe à zéro en ce début de mois de janvier.

'Les investisseurs se montrent habituellement optimistes à l'entame de l'année et injectent de l'argent dans les marchés, ce qui leur permet de bénéficier de gains solides au mois de janvier et sur le premier trimestre', rappellent les équipes d'Argus Research.

Selon les calculs du bureau d'études, l'indice S&P 500 s'est adjugé 1,1% en moyenne au mois de janvier au cours des 30 dernières années, tandis que la progression du premier semestre se monte à environ 2,6%.

De quoi aborder avec sérénité les statistiques du jour.

La publication, aux Etats-Unis dans l'après-midi, de l'indice ISM manufacturier permettra en particulier aux investisseurs de se faire une idée de l'état de la conjoncture après plusieurs journée de relâche au niveau des indicateurs.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4695.44 -1.59%
33.625 -2.03%
13.232 -4.92%
7.824 -2.15%
20.205 -7.74%

Les Risques en Bourse

Fermer