1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Marché: toujours dans l'attente d'un signal haussier
Cercle Finance10/08/2018 à 08:18

(CercleFinance.com) - Après la séance pour rien d'hier (+0,01%), une certaine prudence devrait rester de mise vendredi à la Bourse de Paris en attendant les derniers chiffres de l'inflation aux Etats-Unis.

Vers 8h15, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 - livraison août - cède 22 points à 5479,5 points, annonçant un début de journée défavorable.

Au sortir d'une semaine pauvre en indicateurs, les investisseurs attendent avec une grande

impatience les statistiques des prix à la consommation qui seront publiées avant l'ouverture de Wall Street.

Sur une base séquentielle, c'est-à-dire d'un mois sur l'autre, le taux d'inflation est attendu à 0,2% en juillet, contre 0,1% en juin.

Pour les économistes, les tendances inflationnistes sont aujourd'hui appelées à évoluer.

'Même si nous n'envisageons pas, dans notre scénario de base, une accélération rapide de l'inflation sur l'horizon séculaire, nous voyons un risque d'inflation plus élevé que ces dernières années, compte tenu des tensions sur les marchés du travail, de l'expansion budgétaire en fin de cycle et de l'augmentation du populisme', explique ainsi Jérémie Banet, gérant de portefeuille chez Pimco.

'Les investisseurs semblent avoir bien préparé leur portefeuille à un ralentissement de la croissance, mais il se peut qu'ils sous-estiment la possibilité d'une surprise d'inflation à plus long terme', avertit le gérant.

Des chiffres supérieurs au consensus pourraient en particulier raviver les craintes d'une accélération des hausses de taux de la part de la Réserve fédérale.

Hier, des indicateurs plutôt encourageants sur l'inflation et l'emploi n'avaient pas permis à Wall Street de sortir de sa torpeur. Au coup de cloche final, le Dow Jones cédait 0,3% et le Nasdaq grappillait moins de 0,1%.

Pour les équipes de Kiplink, les Bourses mondiales - et plus particulièrement le CAC 40 - sont 'toujours dans l'attente de (leur) bon de sortie'.

'Le CAC manque réellement de dynamisme pour casser durablement le premier plafond des 5535 points. Cette résistance majeure agit comme un refouloir, bloquant l'indice parisien dans un corridor de neutralité entre 5475 et 5535 points', explique le gestionnaire parisien.

A la baisse, Kiplink recommande aux investisseurs de surveiller le support des 5450 points.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

41.42 0.00%
4794.37 +0.00%
CGG
1.445 0.00%
1.1395 +0.05%
1.7865 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer