1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Marché: s'affaisse après un lundi noir à New York

Cercle Finance06/02/2018 à 11:19

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes s'affaissent nettement ce mardi (-2% à Francfort, -2,1% à Paris, -1,8% à Londres), dans le sillage de Wall Street la veille où le Dow Jones a lâché 4,6% sur la séance de lundi, portant à 8,5% sa perte depuis son plus haut du 26 janvier.

'Le déclencheur semble être la hausse des taux', estime LBPAM, soulignant que 'le stress est monté sur les marchés de taux à partir de mi-janvier, alors que les marchés actions n'ont commencé à réagir que durant la dernière semaine de janvier'.

Il considère néanmoins que la chute du Dow Jones doit être relativisée, mettant en avant que 'les fondamentaux restent bien orientés avec une économie qui va bien et des entreprises qui publient des résultats positifs.'

D'ailleurs, les commandes à l'industrie allemande ont grimpé de 3,8% au mois de décembre 2017, une progression bien plus forte que prévu, puisque les économistes n'anticipaient en moyenne qu'une hausse de 0,5%.

Dans l'actualité des valeurs, BP cède 1,2% et surperforme de peu le FTSE de Londres, le géant pétrolier ayant dégagé en 2017 un résultat net ajusté de 6,2 milliards de dollars, soit 2,4 fois plus que l'année précédente.

Munich Re dévisse de 5% à Francfort, sanctionné pour la publication de résultats inférieurs aux attentes pour son quatrième trimestre 2017, avec un bénéfice net en hausse de 11% à 538 millions, là où le consensus l'espérait plus proche de 600 millions.

A contre-courant de la tendance à Milan, Intesa Sanpaolo prend 1,5% grâce à la présentation par la banque italienne d'un bénéfice net de plus de 1,4 milliard d'euros pour les trois derniers mois de 2017, alors que les analystes attendaient environ 1,1 milliard.

BNP Paribas cède par contre 1,5% à Paris, ayant publié pour l'exercice 2017 un résultat net part du groupe de 7.759 millions d'euros, en hausse de 0,7%, mais un résultat brut d'exploitation en baisse de 5,8%, à 13.217 millions.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

3.355 -12.86%
CGG
1.15 -2.79%
1.13075 0.00%
14.54 -0.38%
60.3 -2.28%

Les Risques en Bourse

Fermer