Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marché : repasse les 5600Pts après les chiffres d'inflation
Cercle Finance20/01/2021 à 11:08

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris est en hausse ce mercredi matin avant l'investiture de Joe Biden à la présidence américaine, prévue plus tard dans la journée. L'indice CAC 40 avance de 0,5% à 5627 points.

Le marché parisien, qui fait du surplace depuis le début de la semaine, avait fini par basculer en territoire négatif hier en rétrocédant 0,3% à 5598,6 points, sous la barre des 5600 points.

Les investisseurs semblent vouloir rester sur la défensive avant la prise de fonctions du 46ème président des Etats-Unis, qui prêtera serment dans la journée à Washington.

Les investisseurs redoutent que la politique de relance de l'ancien bras droit de Barack Obama ne favorise les déficits, ce qui pourrait conduire à une augmentation de l'endettement, à une remontée des taux d'intérêt et à des hausses d'impôts.

Hier, devant le Congrès, Janet Yellen, la nouvelle secrétaire au Trésor, a défendu le plan de relance de 1900 milliards de dollars présenté la semaine passée par le président élu.

L'ancienne présidente de la Fed a surtout tenté de rassurer les parlementaires sur le déficit fédéral, les changements fiscaux potentiels et les programmes de prêts d'urgence octroyés par la Fed.

Plus positif, le changement d'administration augure aussi d'une certaine détente des relations avec la Chine.

Dans un dernier baroud d'honneur, le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a estimé hier que Pékin s'était rendu coupable de 'génocide' et 'crimes contre l'humanité' dans le traitement des Ouïghours musulmans et d'autres minorités de la province du Xinjiang.

Si la journée s'annonce calme au niveau des indicateurs économiques, les investisseurs auront de nombreux résultats à se mettre sous la dent ce mercredi, dont ceux de la banque d'affaires Morgan Stanley, qui devrait avoir profité des records inscrits par les marchés boursiers américains en fin d'année dernière.

A Paris, Air Liquide annonce une prise de participation de 40% dans le capital de H2V Normandy, en vue de construire un complexe d'électrolyseurs d'une capacité pouvant atteindre 200 MW, pour produire à grande échelle de l'hydrogène renouvelable et bas carbone en France.

Alstom annonce avoir remporté en Inde un contrat d'une valeur de 106 millions d'euros pour concevoir, fournir et installer le système de signalisation, de télécommunication et de contrôle des trains (Lot 24) du corridor RRTS Delhi-Ghaziabad-Meerut de 82,15 km.

Invité au micro de l'émission ' Good Morning Business ' sur BFM Business ce mercredi matin, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des finances et de la relance, s'est exprimé au sujet du dossier Danone alors que le fonds d'investissement britannique Bluebell souhaite écarter Emmanuel Faber, le p.d.-g. du groupe.

Le ministre a indiqué qu'il n'était ' pas illégitime qu'en période de crise, l'État retrouve son rôle de protection ' et qu'il était donc normal d'être ' vigilant ' même si cela n'impliquait pas une intervention ' dans la vie quotidienne des affaires '.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer