1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marché : prudence avant la Fed et la BCE
Cercle Finance09/12/2019 à 08:50

Les sièges de la BCE et de la Fed. (Crédits photo : BCE / FED)

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait évoluer sans grand changement lundi dans la matinée, les investisseurs faisant preuve d'une certaine prudence avant d'importants rendez-vous de politique monétaire.

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison décembre - recule de huit points à 5862,5 points, annonçant un léger repli avant l'ouverture.

En reprenant 1,2% vendredi dernier, le marché parisien est revenu à moins d'une centaine de points de son zénith du 27 novembre dernier, et a limité au passage sa perte hebdomadaire à quelque 0,5%.

Depuis le début de l'année, le CAC 40 affiche encore un gain de plus de 24%.

Les gains accumulés depuis le 1er janvier apparaissent davantage le fait de la perspective toujours reportée d'un accord de phase 1 entre les Etats-Unis et la Chine que des résultats d'entreprise ou des indicateurs macroéconomiques.

Les interrogations sur la possibilité d'un accord avec la Chine semblent d'ailleurs s'apaiser alors que Pékin a décidé de suspendre son projet de surtaxation de produits agricoles américains, en particulier le soja.

Les investisseurs ne trouvent malgré tout aucune raison de porter les places boursières à de nouveaux plus hauts, en Europe comme à Wall Street.

En dépit du pic de nervosité de la semaine passée, ils ne semblent pas disposés, non plus, à prendre leurs bénéfices tant ils semblent persuadés que Wall Street va finir l'année au plus haut.

Ce ne sont pas les réunions de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Réserve fédérale (Fed), cette semaine, qui devraient dissuader la marche en avant des indices.

Les investisseurs surveilleront par ailleurs les élections législatives britanniques, qui devraient offrir une majorité confortable à Boris Johnson et ouvrir la voie à un Brexit dès la fin du mois de janvier.

En Europe, l'agenda des indicateurs inclut entre autres l'indice du sentiment des investisseurs allemands ZEW et les derniers chiffres de la production industrielle en zone euro.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer