Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Marché : pas de prises de risque avant l'inflation américaine
information fournie par Cercle Finance10/12/2021 à 08:35

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait évoluer prudemment vendredi matin dans l'attente des chiffres de l'inflation américaine, qui devraient déterminer la tendance du jour.

Vers 8h15, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 - livraison décembre - cède 38 points à 6966,5 points, annonçant un début de séance dans le rouge.

Il faudra sans doute attendre la publication, une heure avant l'ouverture de Wall Street, des chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis pour voir se dessiner une véritable tendance.

L'indicateur des prix à la consommation (CPI) pour le mois de novembre sera étudié de près dans un contexte de crainte d'une accélération de l'inflation, qui pourrait conduire la Réserve fédérale à durcir sa politique monétaire.

Les 'futures' sur indices new-yorkais signalent pour l'instant une ouverture stable du côté de New York, mais la statistique de l'inflation pourrait là encore changer la donne.

La moyenne des estimations des économistes donne un chiffre de 0,7% en rythme séquentiel et de 6,8% en rythme annuel, ce qui constituerait un nouveau plus haut depuis 1982.

La récente décrue des prix de l'énergie ne devrait pas encore être reflétée dans l'indice de l'inflation, selon les experts, qui ne pronostiquent pas de pic inflationniste avant le milieu de l'année prochaine.

Un chiffre décevant ne suffirait probablement pas à altérer les anticipations de resserrement monétaire, la Fed ayant déjà expliqué qu'elle comptait s'attaquer à l'inflation en accélérant la réduction de ses rachats d'actifs.

Selon les déclarations du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, la banque centrale a prévu de discuter quoiqu'il advienne du calendrier du 'tapering' lors de sa réunion prévue la semaine prochaine.

Les chiffres des prix à la consommation sont donc susceptibles de faire réagir le dollar et les rendements obligataires.

En attendant, les marchés obligataires américains retrouvent quelques couleurs avec une nette détente des Treasuries à 10 ans, dont le taux est retombé jeudi vers 1,4870%, très loin du plus haut annuel de 1,7650%.

Le dollar reprend lui aussi un peu d'allant, ce qui confirme l'approche prudente des investisseurs avant les chiffres de l'inflation et la perspective d'un probable durcissement de la politique monétaire aux Etats-Unis.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.