Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Marché : la volatilité devrait rester d'actualité
information fournie par Cercle Finance06/12/2021 à 08:34

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait ouvrir la séance en hausse lundi matin, même si les inquiétudes suscitées par l'apparition du variant Omicron pourraient encore favoriser une certaine volatilité.

Vers 8h15, le contrat 'future' sur l'indice CAC 40 - livraison décembre - progresse de 53,5 points à 6814,5 points, annonçant un début de séance dans le vert.

Après les mouvements de yo-yo des dernières séances, la volatilité devrait rester à l'ordre du jour cette semaine et les incertitudes concernant la propagation d'Omicron devraient continuer de dicter l'évolution des indices.

Le sentiment de marché s'est cependant un peu amélioré en fin de semaine dernière grâce aux propos rassurants de plusieurs scientifiques quant à la dangerosité du variant et à l'efficacité des vaccins existants.

Mais les craintes de voir s'ériger un 'mur d'inquiétudes' - notamment du fait des difficultés financières du géant chinois Evergrande et du durcissement de la politique de la Fed - pourraient l'emporter sur une dynamique de fin d'année habituellement haussière pour les marchés.

Après une hausse de presque 22% de l'indice CAC 40 depuis le début de l'année, les intervenants n'attendent qu'un signe défavorable pour prendre leurs profits et sécuriser leurs gains annuels.

Sur la semaine qui vient de s'écouler, l'indice CAC 40 a toutefois réussi à limiter ses pertes à moins de 0,2%.

A Wall Street, le Dow Jones a lui aussi réussi à limiter la casse en abandonnant 0,9% la semaine passée, mais le Nasdaq accuse des pertes hebdomadaires bien plus sévères, de l'ordre de 2,6%.

Après les montagnes russes de la semaine dernière, Wall Street espère sans doute se remettre en selle avec les chiffres de l'inflation qui seront publiés vendredi.

D'après les économistes, le taux d'inflation pourrait sans doute monter au voisinage de 7% sur un an, la récente baisse du prix du pétrole n'étant pas encore visible dans la statistique.

Des chiffres inférieurs aux attentes devraient être bien accueillies par le marché en apaisant les anticipations de resserrement monétaire.

En attendant le point d'orgue de vendredi, la semaine sera rythmée par d'autres indicateurs comme la croissance au troisième trimestre en zone euro t l'indice ZEW du climat des affaires en Allemagne.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.