1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Manifestation contre le chômage dans le sud de la Tunisie
Reuters21/01/2018 à 22:53

    TUNIS, 21 janvier (Reuters) - La police tunisienne a 
dispersé dimanche au gaz lacrymogène des manifestants qui 
réclamaient des emplois dans la ville de Metlaoui, dans le sud 
du pays, rapportent des témoins. 
    Ce rassemblement survient alors que le mouvement de 
contestation contre des hausses de prix et de taxes entrées en  
vigueur au 1er janvier s'est essoufflé. 
    Les manifestants de Metlaoui avaient bloqué de routes et mis 
le feu à des piles de pneumatiques. "Les policiers poursuivent 
les manifestants et tirent des grenades lacrymogènes, des jeunes 
ont bloqué les rues de Metlaoui", a dit à Reuters un habitant 
contacté par téléphone. 
    "Il y a ici un sentiment d'injustice et de marginalisation", 
a ajouté Issam Chahbani. "Nous ne demandons que des emplois et 
le développement." 
    Le mouvement social du début d'année a perdu en intensité 
depuis que le gouvernement a annoncé le 14 janvier dernier le 
déblocage de 170 millions de dinars (57 millions d'euros) pour 
venir en aide aux familles les plus démunies et aux personnes 
dans le besoin. 
 
 (Tarek Amara; Henri-Pierre André pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5085.28 -0.46%
34.425 +0.28%
2.8 +21.74%
1.1384 -0.24%
67 -3.21%

Les Risques en Bourse

Fermer