Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Malgré un bel été, Air France-KLM, Lufthansa font des économies

Reuters 29/10/2015 à 11:13

MALGRÉ UN BEL ÉTÉ, AIR FRANCE-KLM, LUFTHANSA FONT DES ÉCONOMIES

par Cyril Altmeyer et Victoria Bryan

PARIS/BERLIN (Reuters) - Air France-KLM et Lufthansa ont nettement amélioré leurs résultats au troisième trimestre, mais ont prévenu jeudi que cette embellie estivale ne changeait à rien à la nécessité de réduire leurs coûts pour résister aux pressions sur les tarifs.

Le groupe franco-néerlandais, qui déplorait encore en juillet l'absence d'amélioration de ses résultats, a dégagé une marge d'exploitation de 12,1% au troisième trimestre, quasiment quadruplée comparé à la période correspondante de 2014, certes marquée par la longue grève des pilotes d'Air France.

Si Air France-KLM s'est de nouveau refusé à tout objectif chiffré pour 2015, Lufthansa a relevé sa prévision de bénéfice d'exploitation à 1,75-1,95 milliard d'euros contre plus de 1,5 milliard auparavant.

En Bourse, les deux groupes baissAIent cependant, Lufthansa abandonnant 5,08% vers 10h30 à Francfort et Air France-KLM 3,98% à Paris. "Sans clarté sur la manière dont Air France-KLM va parvenir à se restructurer pour réduire ses coûts de manière durable, quand bien même il y parviendra, nous maintenons notre recommandation à vendre", écrit Liberum dans une note.

De fait, après avoir échoué à négocier des économies avec les syndicats d'Air France, Air France-KLM ne table désormais plus que sur une baisse de 0,5% à 0,7% de son coût unitaire cette année, soit quasiment deux fois moins qu'auparavant (-1%/-1,3%).

Lufthansa a précisé de son côté avoir d'ores et déjà identifié environ un milliard d'euros d'économies de coûts pour 2016.

TRAFIC MONDIAL EN HAUSSE

Les deux groupes comptent cependant sur une facture carburant moins élevée que prévu en 2015, ramenée à 5,7 milliards d'euros pour la compagnie allemande et à 6,2 milliards au sein du groupe franco-néerlandais.

Air France, qui sera bénéficiaire en 2015, a porté sa marge opérationnelle à 8,9% sur les 12 derniers mois écoulés, contre 3,6% en 2011, avant la nouvelle vague de restructuration du groupe. Dans le même temps, celle de KLM s'est maintenue, à 8,4%.

Air France-KLM a vu sa recette unitaire s'améliorer cet été pendant la période de pointe entre début juillet et la mi-août et a enfin réussi à profiter en partie de la baisse du prix du carburant, contrairement au premier semestre, marqué par un effet de change euro-dollar négatif, a précisé le directeur financier, Pierre-François Riolacci.

Sur le trimestre, Air France-KLM a doublé son excédent brut d'exploitation (Ebitda) à 1,348 milliard d'euros, dépassant largement le consensus Thomson Reuters I/B/E/S (1,057 milliard), contre 682 millions sur la période correspondante de 2014, tandis que son chiffre d'affaires a progressé de 10,8% à 7,415 milliards d'euros, également au-dessus des attentes.

Selon l'Association internationale du transport aérien (Iata), le trafic aérien mondial a progressé fortement en juillet et août, notamment au sein de l'Europe, et il devrait afficher une solide hausse de 4-5% sur l'ensemble de l'année.

Mais l'amélioration des performances de Lufthansa et IAG (British Airways et Iberia), qui publiera ses résultats vendredi, laisse à Air France-KLM un écart de compétitivité à combler, a souligné Pierre-François Rioalacci.

Air France a maintenu jeudi dernier son "plan B" malgré une amélioration de ses performances cet été, estimant que seul un succès des négociations d'ici janvier permettrait de revenir au plan "Perform 2020", moins drastique.

(Avec Alexandre Boksenbaum-Granier à Paris, et Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Michel Belot)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.