1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Maechler (BNS) défend les taux négatifs face aux fonds de pension
Reuters03/04/2019 à 14:15

    LAUSANNE, Suisse, 3 avril (Reuters) - La Banque nationale
suisse (BNS) est consciente des problèmes que posent les taux
d'intérêt négatifs aux fonds de pension mais reste déterminée à
les utiliser pour freiner la demande pour le franc suisse, a
déclaré mercredi Andréa Maechler, l'une des membres de la
direction générale de la banque centrale.
    La BNS doit considérer l'économie suisse dans son ensemble
et une forte hausse des taux d'intérêt visant à satisfaire les
fonds de pension pourrait créer des problèmes pour le reste du
pays, a-t-elle dit.
    L'impact des taux négatifs est "un facteur dont nous sommes
très conscients", a-t-elle assuré lors d'une conférence sur
l'immobilier organisée par la Banque cantonale de Vaud à
Lausanne.
    "Je peux vous assurer que c'est un facteur que nous prenons
en compte lorsque nous considérons les avantages et les
inconvénients de notre politique monétaire", a-t-elle ajouté.
    La BNS applique actuellement un taux de -0,75% sur les
liquidités que les banques commerciales déposent auprès d'elles.
    "Cela réduit l'intérêt de venir investir dans des actifs en
franc suisse", a expliqué Andréa Maechler, tout en constatant
que le franc restait jugé surévalué par de nombreux
investisseurs étrangers.
    "Je voyage beaucoup et de je parle à différentes parties
prenantes des marchés immobiliers et le franc est perçu comme
une monnaie chère", a-t-elle dit. 
    La faiblesse des taux d'intérêt a eu comme effet collatéral
une montée des prix de l'immobilier en Suisse dans laquelle
Andréa Maechler a dit voir d'importants déséquilibres et un
risque de correction sur les prix. 
    "Les prix montent, le taux de vacance immobilière monte,
cela crée un certain niveau de risque de correction des prix",
a-t-elle ajouté.
    

 (Tom Miles;
Marc Angrand pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer