1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Madrid dénonce une ingérence russe dans le référendum catalan
Reuters13/11/2017 à 17:24

    BRUXELLES, 13 novembre (Reuters) - Madrid pense que des 
groupes basés en Russie ont utilisé les réseaux sociaux pour 
appuyer le référendum d'autodétermination du 1er octobre en 
Catalogne afin de déstabiliser l'Etat espagnol. 
    Les ministres espagnols de la Défense et des Affaires 
étrangères affirment avoir des preuves que des groupes publics 
ou privés en Russie et au Venezuela ont utilisé Twitter, 
Facebook et d'autres sites internet pour faire la promotion de 
la cause séparatiste catalane et influer sur l'opinion publique. 
    "Ce que nous savons aujourd'hui, c'est que beaucoup (de ces 
activités) provenaient du territoire russe", a dit la ministre 
espagnole de la Défense, Maria Dolores de Cospedal, en marge 
d'une réunion ministérielle européenne, lundi à Bruxelles. 
    "Ce sont des groupes, publics ou privés, qui cherchent à 
avoir une influence et à répandre l'instabilité en Europe", 
a-t-elle ajouté. 
    Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Alfonso 
Dastis, prié de dire si le gouvernement de Madrid était sûr de 
ces interventions venues de Russie, a répondu: "Oui, nous avons 
des preuves". 
    Il a notamment cité la création de faux comptes sur les 
réseaux sociaux, la moitié en Russie et environ 30% au 
Venezuela, destinés à plaider pour la cause indépendantiste 
catalane en relayant des messages. 
    Lors du référendum du 1er octobre, déclaré illégal par 
Madrid, 90% des votants se sont prononcés pour l'indépendance de 
la Catalogne mais la participation n'a été que de 43%. 
 
 (Robin Emmott; Guy Kerivel pour le service français) 
 

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Pathor
    13 novembre17:53

    Cette russophobie est hystérique et devient vraiment ridicule. Heureusement que cela ne tue plus parait t'il, sinon nous assisterions à une hécatombe aussi bien en Europe qu'outre atlantique :-)

    Signaler un abus

  • brenot
    13 novembre17:40

    Ah c'est juste les russes? Moi qui était persuadé que c'étaient des petits bonhommes verts, je suis décu.

    Signaler un abus

  • charleco
    13 novembre17:37

    Comme si la Russie en avait quelque chose à faire de la Catalogne! Cela devient grave cette russophobie.

    Signaler un abus

  • ddt15
    13 novembre17:32

    ils oublient trump aussi, et les chinois, et les martiens

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer