1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Macron veut convaincre l'Iran de continuer à respecter l'Accord
Reuters17/06/2019 à 18:13

    PARIS, 17 juin (Reuters) - Emmanuel Macron a regretté lundi
les annonces des autorités iraniennes sur le dépassement dans
dix jours de leurs obligations liées à l'accord nucléaire et a
dit vouloir travailler avec ses partenaires pour convaincre
Téhéran de continuer à le respecter.
    Le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie
atomique (OIEA) a annoncé que l'Iran dépasserait dans dix jours
le plafond d'uranium faiblement enrichi qu'il est autorisé à
avoir en réserves en vertu de l'Accord de 2015, en soulignant
qu'il restait du temps pour que les pays européens sauvent cet
accord.  
    "Je regrette les annonces iraniennes de ce jour mais
aujourd'hui, comme l'a souligné l'AIEA, l'Iran respecte ses
obligations et donc nous l'encourageons très fortement à
continuer à adopter un comportement patient et responsable", a
dit le président français lors d'une conférence de presse au
côté de son homologue ukrainien, Volodimir Zelenski, à l'Elysée.
    "Je pense que toute forme d'escalade ne va pas dans le bon
sens, qu'elle est nuisible aux intérêts iraniens eux-mêmes, à
ceux de la communauté internationale, donc nous ferons tout avec
nos partenaires pour dissuader l'Iran de cela et essayer de
construire un chemin", a-t-il ajouté.
    Interrogé également sur les attaques qui ont visé deux
pétroliers jeudi dans le golfe d'Oman, imputées par Washington à
Téhéran, il a déclaré : "le sang-froid peut-être utile (...) et
je pense qu'à vouloir défendre la sécurité collective en
s'attaquant à des risques potentiels, on peut en cascade risquer
de mener à de la surenchère".   

 (Jean-Baptiste Vey, édité par Caroline Pailliez)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer