1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Macron presse l'Allemagne d'oser la confiance et d'oublier ses tabous
Reuters10/05/2018 à 13:05

    PARIS, 10 mai (Reuters) - Emmanuel Macron s'est adressé aux
Allemands sans détour jeudi, les pressant de lui faire confiance
en oubliant certains tabous afin de réformer l'Europe et la zone
euro pour les sauver.
    Le président français, qui s'exprimait à Aix-la-Chapelle,
est engagé dans une difficile négociation avec la chancelière
Angela Merkel visant à écrire une feuille de route de réformes.
    De nombreux conservateurs alliés à la chancelière s'opposent
à l'un de ses principaux souhaits : la création d'une capacité
budgétaire pour la zone euro, qu'il veut voir figurer dans cette
feuille de route attendue pour le Conseil européen de la fin
juin.
    "Je crois à une zone euro plus forte, plus intégrée avec un
budget propre permettant les investissements et la convergence
parce que c'est le seul moyen de permettre à tous les Etats qui
souhaitent aller de l'avant d'aller dans cette direction", a dit
Emmanuel Macron.
    Le président français a invité les Allemands a prendre
conscience de l'ampleur des réformes économiques et sociales
menées en France depuis son élection il y a un an et dit sa
confiance dans la capacité de l'Allemagne d'évoluer.
    "Je connais tous ceux qui en France me disent : 'allez,
allez vous confronter à l'Allemagne, la solution est dans une
crise avec l'Allemagne, l'Allemagne est égoïste, elle est
vieillissante, elle ne veut pas réformer l'Europe'", a-t-il dit.
    "Je sais que c'est faux, et jamais nous ne céderons à cette
tentation parce que j'ai vu une Allemagne qui, ces dernières
années, a pris ses risques, a fait ses choix, qui avant la crise
financière a su faire des réformes profondes, que nous, nous
avons pensé pouvoir faire attendre."
    Il a renouvelé sa mise en garde sur la pérennité de l'Europe
et de la zone euro, alors que les menaces internes et externes
se multiplient. Il a dans ce contexte insisté sur l'urgence pour
la France, l'Allemagne et l'ensemble des Européens de travailler
ensemble et sans attendre au renforcement de l'Europe.
    "De part et d'autre, nous devons savoir dépasser les replis,
les musiques qui nous conduisaient au pire pour acter d'une
chose, c'est que l'unité entre la France et l'Allemagne est la
condition de possibilités de l'unité européenne qui seule nous
permettra d'agir", a poursuivi le président français.

 (Jean-Baptiste Vey et Simon Carraud)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer