1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Macron durcit le ton sur le climat à deux jours du G20 d'Osaka
Reuters26/06/2019 à 10:10

    PARIS/TOKYO, 26 juin (Reuters) - A deux jours du sommet du
G20 au Japon, Emmanuel Macron a durci le ton mercredi sur la
question du climat, pomme de discorde persistante avec les
Etats-Unis, prévenant que la France n'accepterait pas de
communiqué final qui ne mentionnerait pas l'accord de Paris de
2015. 
    Concernant "la bataille climatique", "j'ai entendu beaucoup
dire 'j'ai des lignes rouges', il y a beaucoup de gens
maintenant qui ne veulent plus signer les communiqués en G7 ou
en G20 parce qu'il y a des lignes rouges", a dit le président
français lors d'un discours devant la communauté française à la
résidence de France, à Tokyo.
    "Moi j'en ai une : si on ne parle pas de l'accord de Paris
et si, pour se mettre d'accord dans une salle à 20, on n'est
plus capable de défendre l'ambition climatique, ce sera sans la
France, c'est simple", a-t-il ajouté. 
    Contacté par Reuters, son entourage a précisé que la France
ne pourrait pas "accepter un communiqué" qui ne mentionnerait
pas l'accord de Paris sur le climat et qui serait donc "moins
ambitieux sur le climat que lors des G20 précédents" ou "pas
conforme avec les engagements de la France sur le climat".
    "Ce sera sans la France parce qu'on ne peut pas chez nous
être sous la pression de notre jeunesse à juste titre, faire de
plus en plus sur ce sujet, dire 'on a des débats très importants
au niveau européen' et quand on se retrouve à 20 dire 'excusez
nous de vous demander pardon, nous avons vu que ça vous
chagrinait qu'on ait les accords de Paris' (...). Non", a
poursuivi Emmanuel Macron.
    "S'il l'un ou l'autre ne veulent pas signer, qu'ils se
désignent eux-mêmes, mais nous ne devons pas collectivement
perdre notre ambition ensemble", a-t-il ajouté. 
    Considéré comme historique, l'accord de Paris sur le climat
de 2015 est fragilisé depuis l'annonce en juin 2017 du président
américain Donald Trump de sa volonté de retirer son pays - l'un
des plus gros pollueurs de la planète - de ce texte. 
    L'accord fixe le cadre d'engagements politiques, économiques
et financiers visant à contenir la hausse de la température
moyenne de la planète "nettement en-dessous de 2°C" en 2100,
avec l'objectif d'être le plus près possible de 1,5° C.

 (Marine Pennetier à Paris et Christopher Gallagher à Tokyo,
édité par Jean-Baptiste Vey)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

33.88 -1.12%
4442.75 +0.10%
1.0865 +0.08%
33.26 -1.13%
59.81 +4.86%

Les Risques en Bourse

Fermer