1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

LVMH va soutenir des start-up au sein de Station F

Reuters09/04/2018 à 19:00
    PARIS, 9 avril (Reuters) - LVMH  LVMH.PA  a lancé lundi un
programme d'accompagnement de start-up au sein de l'incubateur
parisien Station F visant à permettre aux jeunes pousses
innovantes de collaborer avec ses différentes marques.
    Le numéro un mondial du luxe, propriétaire de plus de 70
marques dont Louis Vuitton, Dior, Bulgari, Moët & Chandon ou
Sephora, mettra 89 postes de travail à la disposition
d'entrepreneurs développant des innovations applicables aux
secteurs de la mode, de la maroquinerie ou des vins et
spiritueux.
    Plutôt que d'investir dans de jeunes entreprises et de les
faire grandir en son sein, LVMH préfère nouer des partenariats
susceptibles d'apporter des technologies innovantes à ses
"maisons".  
    Le chausseur Berluti coopère par exemple avec SmartPixels,
un outil de personnalisation augmentée permettant de projeter
sur la chaussure, avant sa fabrication, des dessins sous forme
de tatouage du cuir.
    Très exposée à l'innovation digitale, la chaîne de
parfumerie Sephora a quant à elle noué une vingtaine de
partenariats avec des start-up.
    Au-delà d'un espace et d'un cadre de travail propice à
l'innovation, le programme de LVMH offrira aux entrepreneurs un
"coaching" individualisé. Des ateliers sont également prévus
pour leur permettre de se familiariser avec les enjeux du
secteur du luxe.
    Quelque 50 start-up devraient être accueillies à l'année à
Station F, évoluant dans les domaines de l'intelligence
artificielle, l'internet des objets, la réalité augmentée ou la
blockchain et la lutte contre la contrefaçon.
    "Le programme permettra de nouer des liens plus étroits avec
les start-up, de nous assurer d'avoir le contact avec celles 
qui évoluent dans notre secteur", a déclaré à Reuters Ian
Rogers, responsable du digital au sein du groupe LVMH.
    "L'innovation est cruciale au maintien de notre position de
leader sur le long terme", a-t-il ajouté.
    A ce stade, LVMH ne prévoit pas d'accompagner financièrement
les start-up.
    LVMH a lancé en 2017 un prix de l'innovation, décerné à
Euritech, spécialiste de l'intelligence artificielle visant à
aider les distributeurs à repérer les tendances émergentes sur
les réseaux sociaux.
    Créé en juin 2017 par Xavier Niel, fondateur de Free (groupe
Iliad  ILD.PA ), Station F est considéré comme un des plus
ambitieux programmes européens d'accompagnement de jeunes
pousses. 
    

 (Pascale Denis et Sarah White, édité par Dominique Rodriguez)
 

Valeurs associées

+1.30%
-1.52%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer