Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

KERING (Ex: PPR)

431.00EUR
+0.47% 
Ouverture théorique 431.00
indice de référence CAC 40

FR0000121485 KER

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    429.00

  • clôture veille

    429.00

  • + haut

    435.80

  • + bas

    428.20

  • volume

    204 890

  • valorisation

    54 426 MEUR

  • capital échangé

    0.16%

  • dernier échange

    20.04.18 / 17:35:17

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    405.20

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    456.80

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter KERING (Ex: PPR) à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter KERING (Ex: PPR) à mes listes

    Fermer

LVMH-LV s'améliore un peu au T3, le cognac à la peine

Reuters15/10/2014 à 21:08

* La mode-maroquinerie a grappillé 2% au T3 * Les ventes de cognac en baisse de 17% au T3 (Actualisé avec précisions) par Pascale Denis PARIS, 15 octobre (Reuters) - LVMH LVMH.PA a fait état mercredi d'une légère amélioration de la croissance de sa division mode-maroquinerie au troisième trimestre et a dit s'attendre à une normalisation de ses stocks de cognac en Chine à la fin de l'année. Le numéro un mondial du luxe, qui a publié son chiffre d'affaires sur neuf mois mardi soir sans donner d'indications sur les performances trimestrielles de ses grandes divisions, a indiqué que la mode-maroquinerie, qui loge Louis Vuitton, principal centre de profit du groupe, avait enregistré une croissance organique de 2%, après des ventes restées au point mort au deuxième trimestre. ID:nWEA00G8M Bien que faible, cette amélioration a permis au titre LVMH de limiter sa baisse à 0,16% à la Bourse de Paris mercredi, résistant au plongeon du CAC 40 qui a abandonné 3,6%. Les ventes de la division ont été stables au Japon, après une forte baisse au deuxième trimestre liée aux distorsions provoquées par un relèvement de TVA dans le pays le 1er avril, elles se sont "un peu améliorées" en Europe et aux Etats-Unis, par rapport aux deuxième trimestre tandis qu'elles ont été inférieures en Chine et en Asie. Jean-Jacques Guiony, directeur financier du groupe, a également précisé que la croissance de Louis Vuitton avait été légèrement inférieure à celle des autres marques (Marc Jacobs, Céline ou Fendi) mais que sa rentabilité restait cependant stable. ID:nWEA00G8Q En Chine et en Asie en général, Louis Vuitton a, là aussi, fait moins bien que les autres griffes du pôle, le maroquinier souffrant du ralentissement économique du pays et d'un appétit des classes moyennes-supérieures pour des marques plus pointues et moins visibles. Très attendu également sur l'évolution de ses ventes de cognac en Chine, LVMH a fait état d'une chute de 17% pour Hennessy au troisième trimestre (à changes constants), plombé par une poursuite des déstockages des distributeurs. Les ventes aux détaillants étaient en baisse de 4% en Chine sur les huit premiers mois de l'année pour les qualités VSOP (milieu de gamme) et accusaient encore une chute de 15% pour les variétés XO d'eaux-de-vie plus anciennes. Jean-Jacques Guiony a cependant dit espérer que les déstockages s'achèvent à la fin de l'année. Il a également jugé qu'il était "trop tôt" pour juger de l'impact des remous politiques qui secouent la ville de Hong Kong, indiquant simplement que les ventes de DFS, la filiale du groupe spécialisée dans les ventes de produits détaxés aux voyageurs, étaient restées stables au troisième trimestre. Au total, LVMH a vu sa croissance organique s'améliorer légèrement au troisième trimestre, grâce surtout aux performances des parfums et cosmétiques et de la joaillerie, aux marges nettement inférieures à celles de Louis Vuitton ou de la division vins et spiritueux. ID:nL6N0S952P Certains analystes estiment que le groupe a évité le pire, tandis que d'autres s'interrogent sur les perspectives de rentabilité d'un groupe dont la croissance est tirée par ses divisions les moins rentables. (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées


Mes listes

valeur

dernier

var.

63.21 +0.99%
4.414 -1.91%
42.82 -0.09%
5412.83 +0.39%
4.09 +85.91%
65.2 +0.56%
94.12 -0.40%
1.736 -2.36%
131.2 +0.54%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.