Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

LVMH : les avis des analystes après les résultats
information fournie par Cercle Finance27/01/2021 à 15:03

(CercleFinance.com) - LVMH a vu ses ventes baisser de 17 % en 2020 par rapport à l'année précédente, à 44,65 milliards d'euros, ou de 16 % à périmètre et devises comparables.

Le résultat net part du groupe s'élève quant à lui à 4,7 milliards d'euros, en recul de 34 % d'une année à l'autre.

Sur l'ensemble de l'exercice, les ventes dans la Mode & Maroquinerie ont le mieux résisté (-3% en organique), tandis que les ventes des autres secteurs reculent de manière plus nette : -14 % pour les Vins & Spiritueux, -22 % pour les Parfums & Cosmétiques, -23 % pour les Montres & Joaillerie et enfin -30 % pour la distribution sélective.

Les ventes dans la Mode & Maroquinerie ont le mieux résisté au 4ème trimestre (+18%), tandis que les ventes sur la même période des autres secteurs sont en net recul -11 % pour les Vins & Spiritueux, -15 % pour les Parfums & Cosmétiques, -2 % pour les Montres & Joaillerie et enfin -26 % pour la distribution sélective.

Oddo souligne que l'EBIT groupe ressort pour l'ensemble de 2020 à 8 305 ME, c'est près de 15% au-dessus des attentes de l'analyste et plus de 10% au-dessus de celles du consensus ce qui traduit une progression de +7% sur le seul 2ème semestre.

Suite à cette annonce, Oddo confirme son conseil à l'achat et relève son objectif de cours à 575 E (contre 560 E).

Le bureau d'analytes indique que ces chiffres excellents traduisent une recovery spectaculaire chez Mode et Maroquinerie où la croissance des ventes sur le 2ème semestre s'est maintenue à deux chiffres avec en point d'orgue une progression organique de 18% sur le 4ème trimestre après 12% sur le 3ème trimestre.

' Tout aussi spectaculaire, la croissance de l'EBIT de la division atteint 32% sur le semestre avec une marge faciale atteignant 41% (contre 34.7% au S2 2019 et 19.5% au S1, nous tablions sur 34%) ' rajoute Oddo.

' Au sein de Mode et Maroquinerie, l'accélération de la croissance au T4 surprend par son ampleur: nous étions plus prudents que le consensus à +7% mais ce dernier un peu au-dessus des 10% a été aussi largement dépassé.

Cette accélération provient de tendances encore plus favorables au T4 par rapport au T3 en Chine et dans une moindre mesure au Japon (effet de comparaison favorable) et de demandes locales toujours bien orientées aux Etats-Unis et en Europe '.

Invest Securities estime que LVMH a publié des résultats pour 2020 incluant le 4ème trimestre dont les ventes très attendues confirment une trajectoire organique améliorée (-3%) mais extrêmement contrastée, reposant sur la seule sur performance de la Mode & Maroquinerie dont les ventes ont progressé de +18%.

' Même constat au niveau opérationnel, où les résultats du S2 doivent leur légère progression (+7%) uniquement à cette seule division (+32% en EBIT), il est vrai stratégique. LVMH fait preuve d'un optimisme prudent au titre de 2021. Renforcer l'avance du groupe sur le marché du luxe n'est pas un challenge difficile à relever. Pour le reste, difficile de prévoir le timing de la normalisation pleine et entière des conditions d'exploitation, compte tenu de l'imprévisibilité du dénouement d'une crise épidémique qui n'en finit pas ' indique l'analyste.

' Le 1er trimestre nous semble clairement instable, et déjà le second s'annonce en balance... même sur des chiffres peu demandeurs en Europe et aux USA. Au niveau d'évaluation actuel, le moindre retard de momentum pourrait être sévèrement corrigé ' rajoute Invest Securities.

L'analyste confirme son opinion neutre sur la valeur avec un outlook négatif. Il relève cependant son objectif de cours à 538 E (contre 478 E).

Valeurs associées

Euronext Paris -5.81%

Cette analyse a été élaborée par Cercle Finance et diffusée par BOURSORAMA le 27/01/2021 à 15:03:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.