1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Londres envisage de demander un long report de la date du Brexit
Reuters04/04/2019 à 03:07

    LONDRES, 4 avril (Reuters) - Le Royaume-Uni pourrait
demander à l'Union européenne de lui accorder un long report de
la date du Brexit, avec la possibilité que le divorce devienne
effectif dès que l'Accord de retrait aura été approuvé par la
Chambre des communes, a laissé entendre mercredi soir le
ministre des Finances Philip Hammond.
    Plus tôt dans la journée, le président de la Commission
européenne, Jean-Claude Juncker, avait prévenu que l'UE
n'accorderait pas de délai supplémentaire pour la date du Brexit
si le Parlement britannique ne ratifiait pas d'ici le 12 avril
l'Accord de retrait négocié par Theresa May avec Bruxelles.
 
    Le vice-président de la Commission a lui estimé que l'UE ne
pouvait pas perpétuellement reporter de deux semaines la date du
Brexit. "Le Parlement britannique doit prendre une décision
maintenant et dire enfin ce que veut Londres (...) L'UE a ses
limites, et nous les avons atteintes", dit Frans Timmermans dans
un entretien au journal allemand Die Welt à paraître jeudi.
    D'après The Sun, la Première ministre britannique Theresa
May va demander la semaine prochaine aux chefs d'Etat et de
gouvernement réunis à Bruxelles un délai de neuf mois
supplémentaires.
    Cette requête pourrait provoquer, à Londres, la démission de
nombreux membres du gouvernement britannique, ajoute le journal.
    Philip Hammond a déclaré mercredi soir qu'il n'y aurait
probablement pas de nouveau vote de l'Accord de retrait à la
Chambre des communes avant le Conseil européen extraordinaire
convoqué pour mercredi prochain, le 10 avril.
    "Ce qui est important désormais, c'est qu'avec l'éventuel
délai que nous pourrions obtenir de l'UE, nous avons la
certitude absolue que dès que l'accord sera validé, nous
pourrons mettre fin à ce délai supplémentaire", a-t-il dit dans
un entretien accordé à la chaîne de télévision. 
    "Donc il s'agit là moins de la durée du report que du
mécanisme permettant d'y mettre fin une fois l'accord validé.
C'est notre attente", a insisté le ministre britannique.
    La Chambre des communes a adopté mercredi soir un amendement
demandant à Theresa May d'obtenir un report du Brexit afin
d'éviter le risque d'une sortie de l'Union européenne sans
accord au 12 avril.  
    La date du Brexit, qui initialement était fixée au 29 mars
au soir, a été reportée au 12 avril par l'UE au cas où les
députés rejetteraient de nouveau l'Accord de retrait, ce qui a
été le cas vendredi dernier.
    Aucun délai précis n'est mentionné dans l'amendement voté
aux Communes mercredi soir, qui prévoit que May devra solliciter
l'aval du Parlement sur les contours d'un éventuel nouveau
report et autoriser les députés à proposer un autre calendrier.

 (Costas Pitas; Jean Terzian pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer