Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Londres demande à Lloyds de lever 8,6 milliards de livres

Reuters20/06/2013 à 15:10

LES BESOINS EN FONDS PROPRES DE LLOYDS S?ÉLÈVENT À 8,6 MILLIARDS DE LIVRES

par Huw Jones et Matt Scuffham

LONDRES (Reuters) - Lloyds Banking Group doit combler un besoin de fonds propres de 8,6 milliards de livres (10 milliards d'euros), a annoncé jeudi l'Autorité de régulation prudentielle (PRA), au lendemain de l'annonce du projet de désengagement de l'Etat.

Londres tente de rétablir la confiance envers le secteur bancaire qui a dû faire appel à l'argent public durant la crise financière de 2007-2009. En dehors d'une participation minoritaire dans Lloyds, l'Etat britannique détient 81% du capital de Royal Bank of Scotland.

Le gouvernement de David Cameron entend céder rapidement ses parts dans Lloyds Banking et il va réfléchir à un démantèlement de Royal Bank of Scotland, a déclaré mercredi le ministre des Finances, George Osborne, notant au passage qu'une retour de RBS au privé ne se ferait pas de sitôt.

De son côté, la PRA a dit que les besoins cumulés de fonds propres de cinq grandes banques britanniques représentaient 27,1 milliards de livres (31,7 milliards d'euros) fin 2012, alors qu'elle estimait ces besoins à 25 milliards en mars.

Il y a trois mois, les banques avaient communiqué leurs projets de lever 12,5 milliards de livres cette année et la PRA a relevé cette estimation à 13,7 milliards jeudi.

Les banques britanniques doivent constituer un ratio de fonds propres "durs" Tier 1 représentant 7% de leurs actifs pondérés du risque d'ici décembre pour se mettre en conformité avec le régime dit de "Bâle III", qui entre progressivement en vigueur à partir de cette année.

LES RÈGLES DURCIES EN AVANCE

La PRA, organisme dépendant de la Banque d'Angleterre, a par ailleurs fixé avec effet immédiat aux banques britanniques un ratio de levier de 3% qui, en pratique, limite leur capacité de prêt mesurée au regard de leurs fonds propres. Elle a ainsi agi avec cinq années d'avance sur le délai fixé au niveau international pour la mise en oeuvre de ce ratio.

Les besoins de fonds propres à la fin de l'année passée étaient par ailleurs de 13,6 milliards pour RBS et de trois milliards pour Barclays.

Cette dernière a dit qu'elle pourrait combler ce besoin sans procéder à une augmentation de capital. Lloyds a également déclaré pouvoir se passer d'un appel public à l'épargne pour mettre son capital à niveau.

La banque Co-op a des besoins de 1,5 milliard de livres et Nationwide de 400 millions, tandis que HSBC, Standard Chartered et la filiale britannique de Santander n'ont pas besoin de renflouer leur capital, selon la PRA.

Celle-ci a également observé que le ratio de levier de Barclays n'était que de 2,9% et qu'il passerait à 2,5% après ajustement. Elle a ajouté que Barclays et Nationwide devraient soumettre d'ici la fin du mois des propositions pour réduire leur effet de levier.

Elle a enfin dit qu'elle avait fait preuve de souplesse en permettant à certaines banques de se mettre en règle définitivement au premier semestre 2014.

Une fois appliquées les mesures prévues jusqu'à présent, quatre banques auront encore besoin d'augmenter leurs fonds propres. Il leur a été demandé de présenter des propositions à ce sujet.

Juliette Rouillon et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.