1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Livret A : le flou artistique demeure
Le Revenu08/07/2013 à 13:15

DR

(lerevenu.com) - On ne sait toujours pas quel sera le prochain taux de rémunération du Livret A et du LDD (Livret de développement durable) annoncé, sans doute, début août. Dans un entretien au Journal du Dimanche, le directeur de la Caisse des Dépôts (CDC), Jean-Pierre Jouyet a préparé, lui aussi, les épargnants à la déception : «C'est à l'État et à la Banque de France d'en décider. Moins l'épargne est rémunérée, et donc moins elle est coûteuse pour la Caisse des dépôts, plus les offices d'HLM à qui nous prêtons s'y retrouvent. Les épargnants, eux, espèrent la meilleure rémunération possible. Politiquement, on peut considérer qu'il ne faudrait pas baisser le taux au-dessous de 1,50%. Mais si l'on raisonne de façon mécanique, on devrait descendre entre 1 et 1,25%.»

En juin dernier, Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France avait déclaré qu'il y aurait, cet été, «probablement un nouveau mouvement» à la baisse sur le taux du Livret A, actuellement rémunéré 1,75%. La révision du taux du Livret A suivrait la publication d'un taux d'inflation modéré, selon la formule de calcul prévue par la loi.

Dans ce même entretien, Jean-Pierre Jouyet évoque aussi le relèvement du plafond du livret défiscalisé, une promesse de campagne du candidat à l'élection présidentielle, François Hollande : «Quant au plafond, il doit doubler au cours du quinquennat. À un moment donné, on pensait que cela se ferait en 2015. À la CDC, nous ne sommes pas aujourd'hui demandeurs d'un nouveau relèvement, mais si le gouvernement nous demande d'investir dans d'autres secteurs, il faudra bien que nous trouvions de nouvelles ressources rapidement.»

Le 1er octobre dernier, le plafond du Livret A a été porté de 15.300 à 19.125 euros et celui du Livret de développement durable (LDD) de 6.000 à 12.000 euros. En juin 2012, Pierre Moscovici, ministre de l'Économie avait déjà démenti des rumeurs d'un abandon du projet de doublement à 30.600 euros du plafond du Livret A. Le gouvernement a préféré procéder par étapes, la première étant donc le relèvement à 19.125 euros. Les banques redoutent les transferts d'épargne, de l'assurance vie et d'autres placements bancaires vers le Livret A et le LDD, un déplacement qu'une étude du conseil en stratégie Roland Berger avait évalué entre 40 et 60 milliards d'euros.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer