Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Licenciement, 35 heures...l'interview choc du patron de la Banque de France

Le Parisien14/11/2014 à 01:55

Licenciement, 35 heures...l'interview choc du patron de la Banque de France

Voilà qui devrait ravir Manuell Valls et Emmanuel Macron. Le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer critique la politique gouvernementale dans une interview aux Echos de vendredi. .«L'orientation est bonne, à savoir la réduction du déficit structurel et le soutien à la croissance par les réformes. Mais le rythme est insuffisant», estime-t-il. Un discours marquant  le jour ou l'Insee doit annoncer des chiffres de croissance autour de 0 pour le 3e trimestre. 

Il suggère des «réformes ayant des effets positifs à très court terme» comme «une franche libéralisation du travail le dimanche, la réduction accélérée des réglementations qui freinent la construction de logements, etc». 

Le dirigeant de la Banque de France ne s'arrête pas là. Dans sa ligne de mire, les 35 heures et le code du travail. «Et à moyen terme», il souhaiterait «une réforme du marché du travail» en donnant notamment davantage de « latitude aux partenaires sociaux dérogeant à la durée légale du travail dans l'entreprise», ou pour «assouplir les règles du licenciement», des positions défendues d'ordinaire par le MEDEF.

Il évoque également «la refonte des structures administratives, marquées par de nombreux doublons, entre Etat et collectivités, entre administrations et agences» et pas simplement de revoir la carte des régions et des départements.

L'effort doit être porté sur «la réduction de la dépense publique» et il faut «mettre un terme à l'inventivité fiscale. On voit bien que les projets de hausses d'impôts suscitent désormais un rejet prononcé». «Il faut donc mener une réflexion en profondeur sur l'ensemble des politiques publiques, en privilégiant la recherche de l'efficacité», estime-t-il enfin.

Au soutien des banques

Egalement dirigeant de la Banque centrale européenne (BCE), Christian Noyer, met en garde contre une «accumulation de contraintes domestiques et internationales» qui pourrait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.