Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

LEXIBOOK renoue avec les bénéfices
information fournie par AOF30/06/2021 à 09:59

(AOF) - Lexibook a réalisé un bénéfice net de 1,57 million d'euros au cours de son exercice 2020-2021, clos fin mars, après une perte de 111 000 euros un an plus tôt. Le résultat d'exploitation s'est établi à 2,24 millions d'euros, soit une multiplication par près de 20, essentiellement grâce à la hausse du volume d’activité et aux économies réalisées sur les dépenses de personnel. Le chiffre d'affaires est quant à lui en hausse de 17,93% à 27,36 millions d'euros, porté par l’engouement sur les nouveaux produits, la croissance du e-commerce, les ventes à l'international et une bonne saison de Noël.

Le fabricant de jouets électroniques a vu son niveau de stock après la saison de Noël atteindre un point historiquement bas à 3,57 millions d'euros au 31décembre 2020, témoignant des efforts du groupe en ce sens depuis plusieurs années et ainsi optimiser son besoin en fonds de roulement. Au 31 mars, les stocks étaient toutefois en légèrement augmentation (5 millions d'euros contre 4,5 millions un an plus tôt) compte tenu des livraisons à assurer sur le premier trimestre de son nouvel exercice fiscal.

Lexibook a également vu son endettement se réduire, passant de 4,3 millions d'euros à la fin de l'exercice 2019-2020 à 2,7 millions à la fin du dernier exercice. Cette variation résulte principalement du remboursement des dettes court termes, de la variation de l'affacturage, de l'obtention des Prêts Garantis par l'Etat et de la variation nette de trésorerie.

A l'avenir, Lexibook entend "maintenir une activité commerciale intense, en l'orientant vers les clients qui conservent du potentiel notamment à l'international" et vise pour 2021 un nouvel exercice de croissance rentable.

AOF - EN SAVOIR PLUS

L’indice de réparabilité entre en vigueur en France

Cet indice, sur une échelle de 1 à 10,  va permettre aux consommateurs de savoir si les produits peuvent facilement être réparés ou non. Son affichage est obligatoire depuis le 1er janvier 2021. Cette mesure s’inscrit dans la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire votée en février 2020.

D’après l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, seuls 35% des Français déclarent avoir eu recours aux réparations. Les autorités visent un taux de réparation des produits électriques et électroniques de  60 % d'ici à cinq ans.

Pour le moment l'initiative est limitée à la France mais l’Europe réfléchit également à une approche similaire pour lutter contre le gaspillage et l'obsolescence programmée.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.86%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.