Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Les valeurs du jour en Europe VONOVIA et DEUTSCHE WOHNEN veulent créer une géant de l'immobilier résidentiel
information fournie par AOF25/05/2021 à 16:35

(AOF) - Vonovia trébuche à Francfort, avec un repli de 4,44% à 49,79 euros par action, se plaçant ainsi dernier du Dax alors que le numéro un européen de l'immobilier a formulé hier soir une offre de 18 milliards d'euros pour racheter son concurrent Deustche Wohnen. Ce dernier connait un destin tout autre en bourse, puisqu'il caracole en tête de l'indice allemand, avec un bond de 16,14% à 52,25 euros. A 52 euros par action (plus le paiement d'un dividende de 1,03 euro), l'offre de Vonovia représente une prime de 17,9% par rapport au cours de clôture de sa cible au 21 mai dernier.

En fusionnant leurs activités, les deux groupes souhaitent créer "une société de logement orientée vers les locataires et socialement responsable qui contribuera de manière fiable aux solutions nécessaires, notamment pour le marché du logement de Berlin, en partenariat étroit avec les décideurs politiques".

"Le marché du logement est confronté à des défis majeurs, en particulier dans la capitale allemande, a déclaré Rolf Buch, le DG de Vonovia : les appartements abordables et adaptés aux personnes âgées sont en nombre insuffisant, de nombreux bâtiments doivent être rénovés pour améliorer leur efficacité énergétique et il est clairement nécessaire de construire davantage de nouveaux logements abordables". 

Afin de relever ces défis, Vonova et Wohnen s'engagent notamment à limiter l'augmentation des loyers jusqu'en 2026, et à proposer de nouveaux appartements à Berlin avec de nouvelles constructions de manière à soutenir les jeunes familles.

La création de ce nouveau géant de l'immobilier résidentiel permettra de réaliser des économies de coûts de 105 millions d'euros par an à partir de fin 2024, et représentera un parc de plus de 500 000 appartements. Selon UBS, la valeur du nouveau groupe atteindrait les 58 milliards d'euros.

Vonovia financera son offre publique d'achat par un prêt relais d'environ 22 milliards d'euros, qui sera refinancé par une émission de droits d'un montant maximal de 8 milliards d'euros, qui sera réalisée au second semestre 2021, après la clôture de la transaction.

UBS a calculé qu'une offre entièrement en espèces de la part de Vonovia pourrait amener son LTV ("Loan To Value", ou le rapport prêt-valeur, qui consiste à rapporter le montant d'un emprunt au montant de l'actif financé - plus celui-ci est faible, moins le financement est risqué) à près de 60 %. "Par conséquent, des cessions et/ou des actions peuvent être envisagées pour ramener le LTV à son objectif déclaré de 40-45 %", explique la banque suisse.

Jefferies estime pour sa part que l'opération est judicieuse d'un point de vue stratégique, mais que celle-ci "s'accompagne d'une forte dilution initiale", en raison d'une décote de 13% de la valeur liquidative de Vonovia, d'une survaleur et des coûts uniques élevés, de faibles synergies ou encore de la limitation volontaire de la croissance des loyers.

Le broker américain s'interroge aussi sur le timing de l'opération, alors que les risques politique et réglementaire deviennent croissant à l'approche des élections fédérales allemandes de septembre prochain, et que les écarts de valorisation étaient beaucoup plus favorables pour Vonovia dans le passé.

Valeurs associées

XETRA 0.00%
XETRA +1.20%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 25/05/2021 à 16:35:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.