1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les USA vont geler une partie de leur aide aux Palestiniens

Reuters16/01/2018 à 21:20
 (Actualisé avec département d'Etat) 
    WASHINGTON, 16 janvier (Reuters) - Les Etats-Unis ne vont 
verser qu'un peu moins de la moitié de la contribution qu'ils 
devaient fournir le 1er janvier à l'agence des Nations unies qui 
vient en aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA), soit 60 
millions de dollars, a déclaré mardi un responsable américain. 
    Le versement des 65 millions restants va être gelé pour le 
moment, a-t-il ajouté sous le sceau de l'anonymat. Washington 
entend réévaluer l'action de l'UNRWA, qui vient notamment en 
aide à une grande partie de la population de la bande de Gaza.  
    Cette enveloppe de 125 millions de dollars représente un 
tiers de la contribution annuelle des Etats-Unis au budget de 
l'UNRWA. 
    Washington avait prévenu le mois dernier que le vote à une 
écrasante majorité de l'Assemblée générale de l'Onu condamnant 
la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale 
d'Israël ne resterait pas sans lendemain. 
    Le gel du versement de 65 millions de dollars à l'UNRWA ne 
doit cependant pas être perçu comme une sanction, a assuré le 
département d'Etat. 
    "Cela ne vise pas à punir qui que ce soit", a assuré sa 
porte-parole, Heather Nauert, qui a présenté cette initiative 
comme un signe de la volonté de Washington de réformer le 
fonctionnement de l'agence onusienne. 
    Donald Trump a menacé au début du mois de suspendre le 
versement de "centaines de millions de dollars par an" à 
l'Autorité palestinienne en lui reprochant de refuser la reprise 
du processus de paix après sa décision sur Jérusalem. 
 
 (Arshad Mohammed; Tangi Salaün pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer