1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les USA vont alléger la réglementation sur la voiture autonome
Reuters12/09/2017 à 09:14

    par David Shepardson 
    WASHINGTON, 12 septembre (Reuters) - Les Etats-Unis vont 
annoncer ce mardi un allègement de la réglementation pour la 
mise en circulation des voitures autonomes, perçues comme 
l'avenir du secteur par les grands constructeurs automobiles, a 
dit une source informée de ce projet. 
    La ministre américaine des Transports, Elaine Chao, 
dévoilera ce mardi un ensemble simplifié de règles qui seront 
rassemblées dans un nouveau document baptisé "A Vision for 
Safety" ("Une vision pour la sécurité"), a précisé cette source. 
    Ce document sera deux fois moins épais que l'ensemble des 
directives édictées en septembre 2016 par l'ancienne 
administration démocrate de Barack Obama et son contenu sera 
moins "pesant", a poursuivi cette source. 
    Cette nouvelle politique devrait répondre à la demande 
d'assouplissement des contraintes formulée par les grands 
constructeurs. Le ministère des Transports devrait notamment 
annoncer que les constructeurs n'auront plus à solliciter 
d'autorisation préalable pour lancer des véhicules autonomes sur 
les routes. 
    L'administration Obama demandait pour sa part aux 
constructeurs de présenter aux autorités une procédure de 
contrôle en 15 points de leurs systèmes de conduite autonome. 
Les Etats devaient en outre se soumettre pour l'essentiel à la 
réglementation fédérale en la matière. 
    Un groupe de constructeurs rassemblant entre autres General 
Motors, Volkswagen ou encore Toyota s'opposait à ces directives 
de l'époque Obama. 
    Parallèlement à l'initiative de la nouvelle administration 
de Donald Trump, partisan d'une déréglementation de l'économie, 
des élus démocrates et républicains au Congrès s'efforcent de 
mettre au point une nouvelle législation destinée à accélérer la 
commercialisation des voitures autonomes et empêcher les Etats 
de bloquer leur déploiement au niveau régional. 
    La Chambre des représentants a déjà voté à l'unanimité une 
mesure permettant aux constructeurs de lancer la première année 
jusqu'à 25.000 véhicules sur les routes sans se soucier des 
normes existantes en matière de sécurité automobile. Ce plafond 
serait relevé en trois ans à 100.000 véhicules par an. 
    Dans le cadre de cette proposition de loi, les constructeurs 
devront fournir aux autorités une évaluation des procédures de 
sécurité associées à leurs systèmes de conduite autonome mais 
ils n'auront pas à obtenir de feu vert au niveau fédéral pour 
mettre leurs véhicules en circulation. 
    Un groupe de sénateurs a présenté un texte similaire à la 
chambre haute du Congrès. 
 
 (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Eric Faye) 
 

Valeurs associées

Tradegate +1.04%
Euronext Paris -100.00%
LSE -99.13%
XETRA -0.63%
NYSE -0.23%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

AXA
23.73 +0.36%
46.65 -1.06%
5565.95 -0.18%
1.11258 -0.28%
49.935 -0.21%

Les Risques en Bourse

Fermer