1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les USA prônent une relation commerciale "plus juste" avec Pékin

Reuters19/07/2017 à 18:56
    par David Lawder et Lesley Wroughton 
    WASHINGTON, 19 juillet (Reuters) - L'administration Trump a 
invité mercredi Pékin à faire tomber les barrières douanières 
qui pénalisent les exportations américaines vers la Chine afin 
de rééquilibrer des relations commerciales qu'elle estime 
injustes. 
    Le déficit de 347 milliards de dollars (301 milliards 
d'euros) des échanges américains avec la Chine n'est pas le 
résultat des forces du marché et cette relation commerciale doit 
devenir "plus juste, plus équitable et réciproque", a déclaré le 
secrétaire au Commerce Wilbur Ross, au début des discussions 
économiques annuelles entre les deux premières puissances 
mondiales. 
    "Nous devons créer plus d'équilibre dans notre commerce en 
augmentant les exportations des produits américains vers la 
Chine", a dit Wilbur Ross qui s'exprimait au département du 
Trésor. "Il existe des opportunités importantes pour y parvenir 
si nous nous travaillons ensemble à faire tomber les fortes 
barrières qui perdurent." 
    Le début de ces discussions baptisées "U.S.-China 
Comprehensive Economic Dialogue" intervient après trois mois 
d'efforts visant à établir un plan pour réduire le déficit 
commercial américain avec la Chine. 
    Signe que les discussions ont peut-être connu un début 
difficile, les délégations des deux pays ont annulé les 
ocnférences de presse prévues mercredi en fin d'après-midi. 
Aucune explication n'a été fournie. 
    Jusqu'ici, la Chine a accepté de reprendre les importations 
de boeuf américain après une interruption de 14 ans, s'est 
engagée à acheter du gaz naturel liquéfié et à ouvrir quelques 
secteurs dans ses services financiers, comme les services de 
paiement par carte. 
     
    PROBABLEMENT PAS D'ANNONCES MAJEURES 
    Les experts du commerce chinois estiment que les discussions 
de mercredi vont probablement donner lieu à quelques petites 
annonces, mais qu'elles ne résoudront pas des points litigieux 
plus importants. Parmi ces derniers, les surcapacités de la 
Chine dans l'acier et l'aluminium, les subventions dont 
bénéficient les entreprises d'Etat chinoises ou encore 
l'opposition de Washington à la vente de produits de haute 
technologie à la Chine. 
    Steven Mnuchin, le secrétaire d'Etat au Trésor, a réitéré 
les appels d'autres responsables demandant à Pékin de 
rééquilibrer son marché en misant sur la consommation des 
ménages, plutôt que sur les exportations et les investissements, 
un choix susceptible selon lui de favoriser une croissance plus 
saine et plus durable. 
    "La partcipation étrangère au secteur financier chinois 
aidera à améliorer la répartition des ressources au profit des 
secteurs les plus productifs de l'économie chinoise et 
contribuera à un système financier mondial plus solide", a 
estimé Steven Mnuchin. 
    Jared Kushner, l'influent gendre du président Donald Trump 
et haut conseiller à la Maison blanche, participe également aux 
discussions. 
    Le vice-Premier ministre chinois Wang Yang a prôné le 
maitien d'un dialogue constructif entre les deux pays et a mis 
en garde contre une confrontation. 
    "Le dialogue ne peut pas immédiatement résoudre toutes les 
différences, mais la confrontation nuirait immédiatement à 
l'intérêt des deux pays", a-t-il dit.     
      
 
 (Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité 
par Véronique Tison) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

1.99 -3.82%
28.81 -1.20%
188.78 -4.36%
1.575 -3.37%
343.92 -2.70%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.