Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les "techs" en vedette, 4e semaine de hausse des actions européennes
Reuters27/11/2020 à 18:39

LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE À LA FERMETURE

LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE À LA FERMETURE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, tirées entre autres par les valeurs technologiques, et affichent désormais quatre semaines consécutives de progression grâce à la confiance des investisseurs dans un rebond en 2021, au-delà des inquiétudes sanitaires et économiques du moment.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,56% (31,39 points) à 5.598,18 points après avoir dépassé les 5.600 points pour la première fois depuis le 27 février. A Londres, le FTSE 100, qui a passé une bonne partie de la séance dans le rouge, grappille 0,17% en clôture et à Francfort, le Dax a progressé de 0,37%.

L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,48%, le FTSEurofirst 300 de 0,41% et le Stoxx 600 de 0,41%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait elle aussi en territoire positif, le Dow Jones s'adjugeant 0,08%, le Standard & Poor's 500 0,25% et le Nasdaq Composite 1,02%.

Ce dernier a inscrit un record à 12.236,231 et l'indice S&P des valeurs technologiques est en hausse de 0,55%.

Les marchés américains fermeront à 18h00 GMT en ce lendemain de Thanksgiving.

Les "techs", qui avaient pâti ces derniers temps du mouvement de rotation sectorielle en faveur de secteurs comme l'industrie, les matières premières ou les banques, profitent ainsi de l'optimisme dominant lié aux progrès de la recherche de vaccins contre le coronavirus d'une part, à la situation politique américaine d'autre part. L'appétit pour le risque a ainsi été conforté par les propos de Donald Trump assurant qu'il respecterait le vote du collège électoral américain,

Sur l'ensemble de la semaine, le Stoxx 600 et le CAC 40 ont gagné 0,93% et 1,86% respectivement, enregistrant leur quatrième performance hebdomadaire positive d'affilée pour la première fois depuis novembre 2019.

VALEURS

Comme à Wall Street, les technologiques ont soutenu la tendance en Europe: leur indice Stoxx a pris 1,4% sur la journée et à Paris, Capgemini (+2,00%), STMicroelectronics (+2,09%) et Atos (+2,09%) figurent dans le peloton de tête du CAC.

Le compartiment bancaire a quant à lui gagné 0,79% profitant des propos de François Villeroy de Galhau (BCE) laissant entendre que la Banque centrale européenne pourrait donner un feu vert au moins partiel à la reprise du paiement de dividendes et de la hausse de 4,99% de BBVA après l'abandon des discussions en vue d'un rapprochement avec Sabadell (-13,58%)

En tête du Stoxx 600, EDF a bondi de 11,03% après plusieurs articles de presse évoquant des progrès dans les discussions entre Paris et Bruxelles sur la restructuration des activités du groupe et la tarification de l'électricité nucléaire.

LES INDICATEURS DU JOUR

L'indice du sentiment économique dans la zone euro a subi en novembre sa première baisse en sept mois, conséquence des nouvelles mesures de confinement prises par plusieurs pays de la région: il est revenu à 87,6 après 91,1 en octobre. Le consensus Reuters le donnait à 86,5.

En Chine, les bénéfices du secteur industriel ont augmenté en octobre pour le sixième mois consécutif et affichent même leur plus forte hausse depuis début 2017 (+28,2% sur un an).

CHANGES

L'optimisme ambiant continue de nuire au dollar, qui est revenu à son plus bas niveau depuis le 1er septembre face à un panier de devises de référence et accuse désormais une baisse de plus de 2,3% depuis le début du mois.

L'euro a amplifié sa hausse en fin de séance pour dépasser 1,1950 dollar, au plus haut depuis début septembre.

La livre sterling, pénalisée en début de journée par de nouvelles déclarations sur le risque d'un échec des discussions entre Londres et Bruxelles sur l'après-Brexit a réduit ses pertes en fin de séance et reste proche de ses récents plus hauts de trois mois.

TAUX

Les rendements de référence de la zone euro ont fini la journée pratiquement inchangés, les mouvements restant limités par les anticipations liés à la politique de la Banque centrale européenne, qui annoncera très probablement de nouvelles mesures de soutien le 10 décembre.

Celui du Bund allemand à dix ans finit la semaine à 0,585%, quasi stable sur la journée comme sur la semaine.

Le dix ans américain recule d'un peu plus de deux points de base à 0,8504%, après avoir pris cinq points sur les trois séances précédentes.

PÉTROLE

Les cours du pétrole évoluent sans tendance mais s'acheminent vers un bilan hebdomadaire une fois de plus nettement positif avant la réunion de l'Opep et de ses alliés lundi et mardi, qui pourrait entériner une nouvelle prolongation des mesures visant à limiter l'offre de brut.

Le Brent gagne 0,36% à 47,97 dollars le baril alors que le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 0,81% à 45,34 dollars. Tous deux affichent un bond de plus de 7% sur la semaine et de plus de 25% depuis le début du mois.

(Marc Angrand)

Valeurs associées

FTSE Indices -0.30%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer