1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les tarifs d'EDF augmenteront d'au moins 1,1% en août-source
Reuters20/06/2017 à 12:43

    PARIS, 20 juin (Reuters) - Les tarifs réglementés de 
l'électricité en France devraient augmenter de 1,1% ou 1,7% le 
1er août, a-t-on appris mardi de source au fait du dossier. 
    Cette source, confirmant des informations de l'agence AFP, a 
précisé que la hausse atteindrait 1,7% si le régulateur et le 
gouvernement procédaient intégralement à un "rattrapage" encore 
nécessaire sur des tarifs appliqués en 2012 et 2013, et qu'elle 
serait limitée à 1,1% si ce rattrapage n'était que partiel. 
    Le Conseil d'Etat avait imposé en 2014 un rattrapage sur les 
factures d'EDF  EDF.PA  pour la période 2012-2013 en jugeant que 
la hausse des tarifs de l'époque n'avait pas permis de couvrir 
les coûts de production du groupe.  
    La juridiction administrative avait pris une décision 
similaire en juin 2016 pour les factures payées pour la période 
du 1er novembre 2014 au 31 juillet 2015.   
    Les tarifs "bleus" d'EDF, qui concernaient encore 27,3 
millions de clients résidentiels à fin mars, sont fixés depuis 
2014 par addition du coût d'acheminement de l'électricité 
(réseaux de transport et de distribution), du coût 
d'approvisionnement (accès au nucléaire historique et achats sur 
les marchés de gros) et du coût de commercialisation. 
    Cette méthode a fait l'objet de plusieurs recours de la part 
de concurrents d'EDF, qui reprochent à l'Etat de ne pas couvrir 
les coûts croissants de l'opérateur historique. 
    Le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy plaide régulièrement en 
faveur de hausses "régulières et modérées" des tarifs de 
l'électricité en France afin de financer les investissements du 
groupe, confronté à d'importants travaux pour prolonger la durée 
de vie de son parc nucléaire. 
    Les tarifs de l'électricité sont fixés par le gouvernement 
sur la base des propositions de la Commission de régulation de 
l'énergie (CRE), qui sont réputées acceptées sauf opposition 
ministérielle motivée dans un délai de trois mois. 
    EDF et la CRE n'ont pas fait de commentaire sur l'évolution 
des tarifs au 1er août. Le ministère de la Transition écologique 
et solidaire ne s'est pas exprimé dans l'immédiat. 
    Le Conseil d'Etat devrait par ailleurs se prononcer d'ici à 
la fin du mois de juillet sur une éventuelle suppression des 
tarifs réglementés du gaz appliqués aux particuliers en France, 
avait-on appris lundi de sources au fait du dossier. 
     
 
 (Benjamin Mallet, édité par Marc Joanny et Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées

ENI
MIL +3.03%
Euronext Paris 0.00%
EDF
Euronext Paris +3.94%
Euronext Paris +1.18%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

53.87 +3.20%
14.044 +1.14%
CGG
0.9178 +9.78%
36.815 +4.59%
26.08 +0.81%

Les Risques en Bourse

Fermer