1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les taliban rejettent l'offre de trêve en Afghanistan
Reuters20/08/2018 à 17:44

 (Actualisé avec négociations, déclarations §12-13)
    par Abdul Qadir Sediqi et Rupam  Jain
    KABOUL, 20 août (Reuters) - Les taliban ont rejeté lundi
l'offre du président Ashraf Ghani d'observer une trêve de trois
mois débutant avec les fêtes de l'Aïd el Adha cette semaine et
ont promis de poursuivre leurs attaques en Afghanistan.
    Ce refus a été formulé par deux commandants taliban
exprimant le point de vue de leur chef, cheikh Haibatullah
Akhunzada, qui estime qu'une telle trêve ne ferait que servir
les intérêts de la mission internationale sous commandement
américain.
    "Notre direction estime qu'ils (les alliés) vont prolonger
leur présence en Afghanistan si nous annonçons une trêve
maintenant", a dit un chef de guerre taliban joint par téléphone
et ayant exigé de rester anonyme.
    Un membre des services d'Ashraf Ghani a précisé que l'offre
de cessez-le-feu était conditionnelle et que si les taliban ne
le respectaient pas, le gouvernement poursuivrait ses opérations
militaires.
    Illustrant cette position de refus, des combattants taliban
ont enlevé des dizaines de passagers qui se trouvaient dans
trois bus dans la province de Kunduz, dans le nord de
l'Afghanistan, a annoncé un porte-parole du gouvernement
provincial. 
    Les bus effectuaient une liaison entre la province de Takhar
et la capitale, Kaboul. 
    "Les bus ont été arrêtés par les taliban, les passagers ont
été contraints de descendre et ils ont été conduits vers une
destination inconnue", a précisé le porte-parole, Esmatoullah
Mouradi. 
    Les taliban ont confirmé qu'ils détenaient "trois bus avec
des passagers". 
    "Nous avons décidé de saisir les bus après que nos services
de renseignement ont révélé qu'un certain nombre d'hommes
travaillant avec les forces de sécurité afghanes se rendaient à
Kaboul dans ces bus", a dit Zabinullah Mudjahid, un porte-parole
des taliban.
    "Nous avons conduit les bus dans une zone sécurisée pour
empêcher tout débordement et nous sommes en train d'identifier
les membres des forces de sécurité", a-t-il précisé, ajoutant
que les civils seront bientôt libérés. 
    Un membre du Conseil de la province de Kunduz a déclaré que
"300 à 400 passagers" pouvaient se trouver dans les bus.
    Un responsable du ministère de l'Intérieur a annoncé que des
représentants dans la région négociaient avec les taliban à
Kunduz pour obtenir la libération des quelque 190 otages qui
seraient 170 civils et 20 membres des forces de sécurité.
    Zabinullah Mudjahida a précisé que les taliban prévoyaient
de libérer au moins 500 prisonniers, dont des membres des forces
de sécurité, lundi à la veille du début des fêtes de l'Aïd.
    Les taliban mènent depuis plusieurs semaines une série
d'offensives dans différentes régions d'Afghanistan et notamment
vers la ville de Ghani au sud-ouest de Kaboul. Des centaines de
personnes ont été tuées dans ces combats.
    

 (Abdul Qadir Sediq, avec Rupam Jain; Arthur Connan pour le
service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer