Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Rohingyas peut-être victimes d'un génocide, dit l'Onu

Reuters05/12/2017 à 13:19
    GENEVE, 5 décembre (Reuters) - Les forces de sécurité 
birmanes pourraient s'être rendues coupables de génocide contre 
la minorité musulmane des Rohingyas dont l'exode vers le 
Bangladesh se poursuit, a déclaré mardi le Haut-Commissaire des 
Nations unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad al Hussein. 
    Lors d'une réunion à Genève du Conseil des droits de l'homme 
de l'Onu, réclamée par Dacca, il a insisté pour que le retour en 
Birmanie des 626.000 Rohingyas réfugiés au Bangladesh depuis la 
fin août se fasse dans de bonnes conditions de contrôle et de 
sécurité sur le terrain. 
    Prenant la parole, l'ambassadeur de Birmanie, Htin Lynn, a 
souligné que son gouvernement, à la suite d'un accord passé en 
novembre avec Dacca, travaillait avec le Bangladesh pour assurer 
le retour des personnes déplacées dans un délai d'environ deux 
mois. "Il n'y aura pas de camps", a-t-il assuré. 
    Zeid avait déjà parlé de "nettoyage ethnique" à propos des 
opérations de l'armée birmane contre les Rohingyas dans l'Etat 
de Rakhine (Arakan) à la suite d'une tentative d'insurrection 
armée fin août. 
    Mardi, il a fait état d'"informations concordantes sur des 
actes d'une épouvantable barbarie commis contre les Rohingyas". 
    Il a cité notamment "des gens brûlés vifs dans leur maison, 
des meurtres d'enfants et d'adultes, des tirs sans 
discrimination sur des civils qui s'enfuyaient, des viols 
généralisés de femmes et de jeunes filles, l'incendie et la 
destruction de maisons, d'écoles, de marchés et de mosquées". 
    "Quelqu'un peut-il exclure qu'on ait là les éléments d'un 
génocide ?", a-t-il demandé, souhaitant que le Conseil des 
droits de l'homme recommande à l'assemblée générale de l'Onu de 
mettre en place un nouveau mécanisme pour enquêter sur les 
responsables de tels actes. 
    Les autorités birmanes n'ont pas autorisé des enquêteurs à 
se rendre dans l'Etat de Rakhine. 
    Pramila Patten, représentante spéciale du secrétaire général 
de l'Onu chargée d'enquêter sur la violence sexuelle, a pu 
interroger des réfugiées au Bangladesh en novembre.  
    "J'ai entendu les choses les plus déchirantes, les plus 
horribles sur des atrocités sexuelles commises de sang-froid, 
par haine de ces gens en raison de leur ethnie et de leur 
religion", a-t-elle dit. 
    La Birmanie rejette ces accusations. Pour son ambassadeur 
Htin Lynn, "ces gens disent ce qu'ils veulent croire et parfois 
même ne font que répéter ce qu'on leur dit de raconter". 
 
 (Stephanie Nebehay; Guy Kerivel pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.