Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les réservations du Club Med s'orientent à la baisse en Europe

Reuters07/06/2012 à 18:26

Les réservations du Club Med s'orientent à la baisse en Europe

par Marc Angrand et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Le Club Méditerranée a fait état jeudi d'un retournement à la baisse de ses réservations d'été en Europe et a revu en léger repli sa prévision de marge pour l'ensemble de l'année en raison de l'impact de la crise européenne sur les dépenses de loisirs.

La dégradation des réservations et des perspectives plus délicates pour le second semestre de l'exercice ont occulté la hausse des résultats semestriels présentés par le groupe de loisirs, portés par une saison hivernale réussie et des gains de parts de marché.

Ces annonces ont pesé sur le titre en Bourse, qui perdait 0,85% à 14,03 euros vers 15h40, après avoir cédé 5% en début de séance, alors que l'indice SBF 120 gagnait 0,9%.

"Nous sommes totalement confiants dans l'avenir du Club Med. Nous sommes cependant prudents et attentifs à la situation du tourisme en Europe", a souligné le PDG du groupe, Henri Giscard d'Estaing, lors d'une conférence consacrée aux résultats.

"La crise de l'Europe nous conforte dans notre stratégie d'internationalisation pour créer des relais de croissance", a-t-il ajouté, évoquant notamment la Chine, la Russie et le Brésil.

Pour la saison d'été, les réservations affichent, au 2 juin, une progression de 3,5% mais elles sont en baisse de 1,1% sur les quatre dernières semaines, la croissance de 2,5% en Asie et de 1,5% dans la zone Amériques ne suffisant pas à compenser une baisse de 2,7% en Europe "en partie due à des marchés touristiques qui continuent à se dégrader".

Cette dégradation devrait notamment toucher la Grèce, où le secteur s'attend à une chute de 15% de ses revenus cette année .

Henri Giscard d'Estaing a précisé à Reuters, à l'issue de la conférence, que le Club Med n'avait pas élaboré de plan d'urgence dans la perspective d'une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro, précisant que le groupe disposait de seulement deux villages dans le pays.

UN DIVIDENDE ENVISAGEABLE

"Les résultats du premier semestre sont bons, comme attendu, le second semestre semble légèrement plus fragile", résume un trader basé à Paris.

De son côté, Gilbert Dupont, à l'achat sur la valeur, s'attend à devoir abaisser ses prévisions de résultats.

Sur le semestre allant de novembre à avril, le premier de son exercice 2011-2012, le Club Med, qui exploite 72 villages dans 26 pays, a réalisé un bénéfice net de 17 millions d'euros, contre 10 millions un an plus tôt.

Son chiffre d'affaires a progressé de 4,6%, à 798 millions d'euros, et son résultat opérationnel de 25% à 32 millions.

Les analystes attendaient un bénéfice net de 18 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 800 millions, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

"Pour l'exercice 2012, si les progrès se confirment, nous aurons vocation à distribuer un dividende", a ajouté Henri Giscard d'Estaing.

L'Ebitda (bénéfice avant impôt, intérêts, dépréciations et amortissement) des villages ressort à 85 millions d'euros sur le semestre, soit une marge de 10,9%.

Pour l'exercice en cours, cette marge pourrait être "de l'ordre de 9%, selon l'amplitude de la dégradation des marchés touristiques en Europe", a précisé le PDG.

En décembre, lors de la présentation des résultats annuels, le groupe avait évoqué l'objectif d'une marge supérieure à 9% pour 2011-2012 malgré la dégradation de la conjoncture.

Le groupe précise avoir remboursé par anticipation le 31 mai un emprunt de 50 millions d'euros dont l'échéance était prévue en mai 2017. Après remboursement de cet emprunt, ses liquidités disponibles s'élèvent à 147 millions d'euros.

Avec Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.428 +0.68%
0.939 +1.62%
13.455 -4.74%
4.694 +0.03%
0.015 0.00%
172.3 +0.06%
17.33 +1.11%
0.417 -0.48%
27.6 +4.94%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.