1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Représentants US adoptent une motion éloignant un nouveau "shutdown"

Reuters07/02/2018 à 02:04
 (.) 
    WASHINGTON, 7 février (Reuters) - La chambre américaine des 
Représentants a adopté mardi soir une motion prolongeant la 
plupart des financements fédéraux jusqu'au 23 mars. 
    Le texte, voté par 245 voix contre 182, va à présent être 
transmis au Sénat, qui a jusqu'à jeudi pour l'avaliser afin 
d'éviter un nouveau "shutdown", la fermeture d'agences et de 
services fédéraux faute de financements. 
    Cette mesure de financement temporaire est la cinquième à 
être présentée au Congrès depuis le début de l'année fiscale, en 
octobre. La précédente, votée le 23 janvier après trois jours de 
shutdown, n'autorise le financement de l'Etat fédéral que 
jusqu'à ce jeudi.     
    Les sénateurs devraient voter ce mercredi. Il est probable 
qu'ils retoquent le texte, notamment sa partie prolongeant le 
financement des budgets militaires jusqu'au 30 septembre, qui 
marque le terme de l'année fiscale. La nouvelle version 
retournerait alors devant la Chambre des représentants pour une 
adoption définitive. 
    La mesure ne contient aucune disposition relative au 
financement de la réforme de l'immigration, au coeur du bras de 
fer entre républicains et démocrates qui a provoqué le shutdown 
partiel de janvier. 
    Les démocrates réclamaient des mesures de protection des 
"Dreamers", ces quelque 700.000 jeunes immigrés arrivés 
illégalement dans leur plus jeune âge avec leurs parents sur le 
territoire des Etats-Unis et protégés par un programme que 
Donald Trump veut abroger. 
    Cette fois, les deux camps se sont employés à séparer la 
question budgétaire et la réforme de l'immigration. 
 
 (Richard Cowan avec Amanda Becker 
Henri-Pierre André pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer