Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les principales banques de développement, dont l'AFD, alignent leurs flux financiers sur l'Accord de Paris

Novethic12/12/2017 à 18:45

Les principales banques de développement, dont l'AFD, alignent leurs flux financiers sur l'Accord de Paris

L'Agence française de développement (AFD) ainsi que 22 banques de développement et l'ensemble des banques multilatérales ont pris l'engagement, lors du One Planet Summit, d'aligner 100 % de leurs financements sur l'Accord de Paris. Ces institutions jouent un rôle primordial dans la transition vers un monde bas-carbone.

Au One Planet Summit, les 23 banques de développement nationales et régionales, incluant l'Agence française de développement (AFD), et l'ensemble des banques multilatérales de développement s'engagent à aligner leurs financements sur l'Accord de Paris. Elles renforcent également leur contribution à la redirection des flux financiers vers des trajectoires bas carbone et résilientes. Réunies au sein de l'International Development Finance Club (IDFC) et des Banques multilatérales de développement (BMD), leurs financements climat ont atteint, fin 2016, 185 milliards de dollars, en hausse de 17 % par rapport à 2015.

Mais cette annonce, qui constitue un pas en avant, ne signifie pas pour autant que les institutions publiques ayant besoin de centrales à charbon pour leur développement, ne seront plus soutenues. Comme le précise Rémi Rioux, directeur général de l'AFD, "les énergies fossiles ne sont pas mentionnées dans l'Accord de Paris". "Notre objectif est d'être la première agence 100 % Accord de Paris. Ce qui ne signifie pas que nous ne financerons que des projets climats, mais nos projets suivront à long terme la trajectoire de l'Accord de Paris alors qu'aujourd'hui, 50 % de nos financements sont des projets climatiques", précise-t-il.

15 pays vulnérables soutenus

L'AFD a par ailleurs signé, lors de cette journée consacrée à la finance climat, les premiers financements de son fonds Adapt'action doté de 30 millions d'euros sur quatre ans. Il va ainsi soutenir 15 pays particulièrement exposés et vulnérables aux effets du changement climatique dans la mise en œuvre de leurs contributions, via une assistance technique. Les quatre premiers financements concernent le Niger, les Comores, la Tunisie et la République de Maurice. 

En 2016, l'AFD a engagé près de 3,6 milliards d'euros sur le "climat" représentant 52 % de ses financements dans les pays en développement. L'objectif est de passer à 5 milliards d'euros par an à horizon 2020 dont 1,2 milliard pour des projets contribuant à l'adaptation. 

L'AFD participe par ailleurs à l'initiative triple A pour adapter les agricultures africaines au changement climatique tout en augmentant leur production agricole à hauteur de 1 million d'euros. Sa vocation est de constituer un pôle d'expertise au service des pays africains. Et l'Agence participe à hauteur de 30 millions d'euros au fonds Land degradation neutrality (LDN), qui vise à lutter contre la dégradation des terres.

Concepcion Alvarez @conce1

Retrouvez cet article sur Novethic.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

6.89 -1.43%
AXA
21.42 +0.73%
2948.69 +0.79%
13.235 +0.65%
18.455 -1.26%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.