Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les "périphériques" de la zone euro n'ont pas fini de souffrir

Reuters26/01/2012 à 19:13

LONDRES (Reuters) - La Grèce, le Portugal, l'Espagne, et, dans une moindre mesure l'Irlande, vont devoir encore faire face à une ou deux années difficiles, les mesures d'austérité drastiques pesant sur les perspectives de croissance des Etats les plus fragiles de la zone euro, selon une enquête Reuters publiée jeudi.

Le Portugal devrait notamment s'enfoncer davantage dans les difficultés et les économistes jugent qu'il est désormais probable qu'un deuxième plan de sauvetage international soit nécessaire pour Lisbonne.

Selon une enquête Reuters réalisée cette semaine auprès de plus de 20 économistes, l'économie portugaise va se contracter de 3,2% cette année et stagner en 2013.

"Le Portugal et la Grèce vont subir des récessions assez sévères quoi qu'entreprennent les dirigeants dans les semaines ou les mois à venir pour sauver la zone euro", a déclaré Ben May de Capital Economics, qui a tablé sur une contraction de 8% l'année prochaine de l'économie portugaise.

Une enquête menée séparément auprès de 50 économistes montre qu'il y a 70% de chances que le Portugal ait recours à une nouvelle aide financière, en plus des 78 milliards d'euros déjà accordés en mai dernier par l'Union européenne et le fonds monétaire international (FMI).

"Le Portugal va devoir restructurer à un certain moment car, comme la Grèce, le pays dépend énormément des investisseurs étrangers et n'a pas de marché local pour acheter ses obligations comme l'Italie ou l'Espagne", a déclaré Alessandro Giansanti, spécialiste des taux chez ING.

Les rendements de la dette portugaise ont grimpé à environ 15% jeudi, un nouveau record. Or les économistes jugent que Lisbonne ne peut soutenir pendant longtemps des coûts d'emprunt de plus de 7%.

DÉGRADATION DU MARCHÉ DU TRAVAIL

Tous les pays concernés par l'enquête vont être confrontés à un taux de chômage à deux chiffres dans les deux années à venir, bien supérieur à la moyenne actuelle de la zone euro à 10,3%.

L'Espagne et la Grèce connaîtront les pires taux de chômage.

La Grèce, épicentre de la crise budgétaire, connaîtra une contraction de son économie d'environ 3,7% cette année, enregistrant ainsi une cinquième année de récession, avant de stagner en 2013.

L'économie espagnole devrait se contracter d'environ 1% cette année et enregistrer un taux de chômage approchant les 23% cette année.

L'Irlande devrait en revanche connaître une embellie économique dans les deux années à venir, avec des coûts d'emprunts en baisse.

Jeudi, le rendement des obligations irlandaises était en baisse de cinq points de base, à 7,44%, se rapprochant ainsi de la barre de 7% après avoir dépassé les 14% en juillet 2011.

Jonathan Cable, Andy Bruce, Catherine Monin pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.