Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les pays de l'Apec s'engagent pour la croissance et le commerce

Reuters09/09/2012 à 14:27

LES PAYS DE L'APEC S'ENGAGENT POUR LA CROISSANCE ET LE COMMERCE

par Timothy Heritage et Douglas Busvine

VLADIVOSTOK, Russie (Reuters) - Les pays de la région Asie-Pacifique, Chine, Etats-Unis et Japon en tête, se sont engagés dimanche à soutenir la croissance économique et ont rejeté les mesures de limitations des exportations agricoles.

Réunis ce week-end en sommet à Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe, les 21 pays membres du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (Apec) ont fait part de leur inquiétude face à l'état de l'économie mondiale, les tensions sur les marchés alimentaires et les signes croissants de protectionnisme.

"Les marchés financiers demeurent fragiles, les déficits publics et les dettes élevés de certaines économies avancées créant de forts vents contraires qui freinent la reprise économique mondiale", relèvent-ils dans leur déclaration finale.

"Les événements en Europe affectent la croissance dans la région", insistent-ils.

Face à cette conjoncture négative, les pays de l'Apec, qui représentent 40% de la population mondiale, mais 54% de la production économique et 44% du commerce, s'engagent à favoriser collectivement la croissance économique, à la stabilisation financière et au rétablissement de la confiance.

"Il est tout à fait évident que la région la plus importante pour la croissance économique de cette décennie - et probablement aussi pour la décennie suivante - sera le Pacifique", a souligné le président mexicain Felipe Calderon.

REJET DU PROTECTIONNISME

Les 21 pays membres de l'Apec s'accordent aussi à considérer que le protectionnisme ne peut constituer une réponse à la crise.

En dépit des effets de la sécheresse sur les récoltes céréalières aux Etats-Unis et en Russie, l'Apec exclut ainsi toute mesure limitant les exportations agricoles et insisté au contraire sur la nécessité de maintenir l'ouverture des marchés.

En 2007-2008, des pratiques d'encadrement des exportations de céréales avaient accentué la flambée des prix alimentaires déclenchée par de mauvaises récoltes et à l'origine, au final, d'émeutes de la faim dans plusieurs régions du globe.

En matière d'"économie verte", l'Apec a parallèlement validé une liste de 54 produits "environnementaux" pour lesquels les droits de douane devront être ramenés sous un plafond de 5% d'ici 2015. Sont notamment concernés les équipements liés aux énergies renouvelables, au traitement des déchets et à la surveillance de l'environnement.

Le sommet organisé sur une île reliée à Vladivostok par un pont suspendu inauguré pour l'occasion a permis à Vladimir Poutine, de retour à la présidence russe cette année, d'illustrer sa volonté de faire de son pays une plate-forme naturelle entre l'Asie et les marchés européens.

La Chine a annoncé de son côté un plan de relance des dépenses publiques de 157 milliards de dollars visant à renforcer les infrastructures dans les secteurs de l'énergie, de l'agriculture, des chemins de fer et des routes.

"Nous travaillerons pour maintenir l'équilibre entre une croissance robuste s'ajustant aux structures économiques et une gestion des attentes en matière d'inflation. Nous relancerons la demande intérieure et maintiendrons une croissance régulière et robuste ainsi qu'une stabilité des prix de base", a promis samedi le président chinois Hu Jintao.

Jean-Loup Fiévet et Henri-Pierre André pour le service français

Mes listes

valeur

dernier

var.

5398.32 -0.35%
1.174 +0.09%
2.301 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.