1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les pays arabes vont rendre leur verdict sur le Qatar
Reuters05/07/2017 à 12:27

    DUBAI, 5 juillet (Reuters) - Les pays arabes qui ont imposé 
des sanctions au Qatar en lui reprochant de soutenir le 
terrorisme et de se rapprocher de l'Iran se réunissent mercredi 
au Caire pour se prononcer sur la réponse de Doha à leurs 
exigences. 
    Le Qatar a refusé de se plier aux diktats de ses voisins, 
allant de la rupture de ses relations avec des groupes 
"terroristes" à la fermeture de la chaîne de télévision Al 
Djazira ou celle d'une base militaire turque.  
    Un compromis diplomatique, réclamé par les grandes 
puissances mondiales, semble donc peu probable dans cette crise 
ouverte il y a un mois. 
    Les ministres des Affaires étrangères saoudien, émirati, 
bahreïni et égyptien doivent décider lors de leur réunion au 
Caire s'ils lèvent, maintiennent ou durcissent le boycott 
commercial imposé au Qatar en juin. 
    Ils pourraient décider d'exclure l'émirat du Conseil de 
coopération du Golfe (CCG) s'ils estiment que leurs demandes 
n'ont pas été satisfaites. 
    L'éditorialiste du quotidien émirati Al Ittihad, lié au 
gouvernement d'Abou Dhabi, a donné le ton mercredi en accusant 
le Qatar de "marcher seul, bercé par ses rêves et illusions, 
loin de ses frères du Golfe". 
    Le chef de la diplomatie qatarie, Cheikh Mohamed bin 
Abdoulrahmane al Thani, a dit mardi lors d'une conférence de 
presse commune avec son homologue allemand avoir fourni à ses 
voisins une réponse "de bonne volonté en vue d'une solution 
constructive". 
    Mais des responsables des autres pays du Golfe ont fait 
savoir que leurs demandes, bien que critiquées pour certaines 
par l'Onu, étaient "non négociables". 
    Le Qatar a jusqu'à présent assuré qu'il ne permettrait pas 
une remise en cause de sa souveraineté. 
 
 (Sami Aboudi, Tangi Salaün pour le service français, édité par 
Gilles Trequesser) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

8.774 -5.19%
41.695 +0.18%
4786.17 +0.49%
1.14009 -0.03%
1.761 -2.76%

Les Risques en Bourse

Fermer