1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les opposants syriens du HCN rejettent la conférence de Sotchi
Reuters02/11/2017 à 11:07

    BEYROUTH, 2 novembre (Reuters) - Le Haut Comité des 
négociations (HCN), principal groupe de l'opposition syrienne, a 
formellement rejeté jeudi l'organisation par la Russie d'une 
conférence de paix, estimant que l'initiative de Moscou visait à 
"réhabiliter" le régime de Bachar al Assad. 
    "Au Haut Comité des négociations (HCN), nous affirmons le 
rejet de discussions sur l'avenir de la Syrie hors du cadre 
légal de l'Onu", déclare le groupe dans un communiqué adressé à 
Reuters.     
    Le "Congrès syrien pour le dialogue national" doit s'ouvrir 
le 18 novembre à Sotchi, sur les bords de la mer Noire. Son 
objectif principal sera la réforme de la Constitution syrienne, 
ont précisé les autorités russes, qui soutiennent militairement 
Damas depuis septembre 2015. 
    Un des membres du HCN, Mohammed Allouch, avait annoncé dès 
mercredi le rejet de cette conférence "entre le régime et 
lui-même". 
    Un autre organe représentatif de l'opposition, la Coalition 
nationale syrienne (CNS), a pareillement estimé que la 
conférence de Sotchi avait pour but de faire échec à 
l'alternance politique souhaitée par la communauté 
internationale. 
    La Russie a cependant redit jeudi qu'elle espérait la 
présence de tous les groupes de l'opposition syrienne à Sotchi. 
"Nous espérons que quiconque croit que le sort de son pays, son 
unité, son intégrité territoriale et sa souveraineté sont 
importants y participera", a déclaré le vice-ministre russe des 
Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, cité par l'agence 
Interfax. 
    Moscou a affirmé en début de semaine que le représentant 
spécial de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, soutenait 
son initiative. "Malgré quelques réserves, il soutient 
l'initiative de la Russie", a déclaré le diplomate Alexandre 
Lavrentiev.   
    Depuis la fin de la bataille d'Alep, en décembre dernier, la 
Russie, la Turquie et l'Iran mènent à Astana, la capitale du 
Kazakhstan, un processus centré sur l'arrêt des opérations 
militaires en Syrie. 
    Ces négociations sont parallèles au processus de paix 
conduit par l'Onu à Genève, dont la prochaine session doit 
débuter le 28 novembre. 
 
 (Tom Perry avec Vladimir Soldatkin à Moscou; Jean-Philippe 
Lefief et Henri-Pierre André pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

41.925 +0.79%
1.13415 +0.19%
66.97 +0.04%
25.335 +1.42%
2.138 -0.65%

Les Risques en Bourse

Fermer