1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les marchés vacillent sur de nouvelles craintes liées à la progression du coronavirus, Facebook boycotté
TrackInsight30/06/2020 à 14:15

Semaine du 22 au 28 Juin 2020

Malgré la publication de meilleurs indices PMI Markit, le secteur manufacturier et les services restent encore en contraction sur fond de hausse des cas de Covid-19 dans le monde.

Les marchés actions européens et américains ont viré au rouge vif vendredi après que le Texas et la Californie aient revu leur plan de déconfinement et que le docteur Anthony Fauci ait admis que la stratégie de test du coronavirus mise en oeuvre par l'administration Trump s'était avérée insuffisante.

Le Dow Jones Industrial Average chutait ainsi de 3.3% et le S&P 500 de 2.86%, tandis que le Nasdaq composite abandonnait 1.9% alors même qu'il avait atteint son plus haut niveau historique jeudi. Les petites capitalisations affichaient des performances similaires aux grandes valeurs (Russell 2000 en baisse de 2.81%). Même tendance en Europe avec le MSCI EMU qui perdait 1.8%.

A contrario, les marchés asiatiques se comportaient globalement mieux, même s'ils terminaient la semaine en ordre dispersé : Australie -0.65%, Japon +0.15%, Corée -0.31%, Inde +1.35%, Chine +0.40% et Hong-Kong -0.38%.

Tous les secteurs S&P ont lâché prise en fin de semaine, les espoirs d'un redémarrage rapide de l'économie s'estompant au fil du temps. Les valeurs technologiques semblaient plus résilientes (-0.45% dans l'ensemble), quelques géants de la côte continuant à surperformer (Apple en hausse de +1.12% après que la société ait annoncé qu'elle utiliserait ses propres puces pour sa prochaine génération d'ordinateurs, Amazon : +0.67%, Microsoft : +0.60%). Toutefois, d'autres grosses valeurs tremblaient, notamment Twitter et Facebook qui s'écroulaient même de -13.05% et -9.51% respectivement sur la semaine, boycottées par de gros annonceurs mécontents de leur politique de modération des contenus problématiques.

Parmi les 11 secteurs S&P, l'énergie enregistrait la plus forte correction hebdomadaire (-6.45%) en raison d'une nouvelle baisse des prix du pétrole (brut WTI : -3.1%, à $38.49 le baril), suivie par les valeurs financières (-5.26%) dans le sillage des nouvelles restrictions imposées par la Réserve Fédérale, obligeant les plus grandes banques américaines, comme JPMorgan Chase, Bank of America et Wells Fargo, à suspendre leurs programmes de rachat d'actions et à plafonner les dividendes versés à leurs actionnaires. Les services telecoms (-5.23%), les valeurs industrielles (-4.02%) et l'immobilier (-3.97%) faisaient également partie des secteurs les plus touchés par le retournement de tendance.

Sans surprise, les rendements des emprunts d'Etat se sont effrités au fur à mesure que le sentiment de marché se dégradait (10-ans américain glissant de 0.70% à 0.65%, 10-ans allemand de -0.42% à -0.48%). Parmi les actifs de réserve, les futures sur l'or poursuivaient leur progression et touchaient un plus haut de 8 ans (+1.52% sur la semaine), les investisseurs continuant à investir leurs liquidités dans le métal précieux, craignant une possible remontée de l'inflation à long terme suite aux programmes massifs de soutien des Etats et des banquiers centraux. Il est toutefois à noter que la Fed a légèrement diminué la taille de son bilan depuis 3 semaines.

A l'inverse, les marchés de crédit étaient de nouveau sous pression avec une divergence croissante entre les obligations de notation « investissement » (inchangées aux Etats-Unis et très légèrement négatives en Europe : -0.14%) et les titres à haut rendement (-1.24% outre-Atlantique, -0.43% en Europe), signe d'un retour de l'aversion pour le risque.

Poursuivez votre lecture : https://www.trackinsight.com/en/weekly-flow-report/2020-06-26/global

Téléchargez l'enquête ETF 2020 de TrackInsight.

Les marchés vacillent sur de nouvelles craintes liées à la progression du coronavirus, Facebook boycotté

Les marchés vacillent sur de nouvelles craintes liées à la progression du coronavirus, Facebook boycotté

Les marchés vacillent sur de nouvelles craintes liées à la progression du coronavirus, Facebook boycotté

Les marchés vacillent sur de nouvelles craintes liées à la progression du coronavirus, Facebook boycotté

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

34.685 -1.14%
5043.73 -0.74%
42.79 -0.77%
1.1265 -0.44%
141.75 -1.32%

Les Risques en Bourse

Fermer