Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les marchés reprennent leur souffle en attendant l'inflation américaine
information fournie par AOF09/11/2021 à 17:39

(AOF) - Les principaux marchés actions européens ont clôturé sur une baisse symbolique. Le CAC 40 a ainsi cédé 0,04% à 7 056,06 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a abandonné 0,07% à 4 348 points. Aux Etats-Unis, Wall Street reprend son souffle après la pluie de records enregistrés ces dernières semaines. Vers 17h30, le Dow Jones cède 0,35% et le Nasdaq, 0,34%.

La séance a globalement bien débuté sur les marchés, l'optimisme restant alimenté par les résultats meilleurs que prévu des entreprises. Ce matin, c'est Bayer et Nissan qui ont favorablement surpris. Les investisseurs ont également été rassurés par la posture prudente adoptée par les banques centrales alors que ces dernières ne veulent pas prendre le risque de freiner la croissance malgré l'inflation.

Le rebond du sentiment des investisseurs allemands est venu apporter la preuve de la confiance ambiante: l'indice Zew, qui mesure le sentiment des investisseurs allemands, s'est ainsi établi en novembre à 31,7 après 22,3 en octobre. Les économistes tablaient sur 20.

La tendance s'est ensuite progressivement étiolée dans le sillage de l'ouverture prudente des marchés actions américains, les opérateurs ayant pris acte de l'accélération de la hausse des prix de la production aux Etats-Unis en octobre. Ces prix ont, en effet, progressé de 0,6% en le mois dernier. Le consensus Briefing.com tablait sur une hausse de 0,6% après +0,5% en septembre. De leur côté, les prix "core", c'est-à-dire hors alimentation et énergie, ont augmenté 0,4% en octobre 2021, contre un consensus de +0,4% et après +0,2% en septembre.

Dans ce contexte, l'annonce demain de l'évolution des prix à la consommation aux Etats-Unis pour le mois d'octobre est particulièrement attendue.

A la Bourse de Paris, Renault (+3,79%) a signé la plus forte progression du CAC 40 grâce au relèvement de la prévision de bénéfice d'exploitation annuel de Nissan, dont le groupe français détient environ 43%.

A l'autre bout du palmarès, Worldline a cédé plus de 3,6%, toujours pénalisé par des perspectives jugées incertaines.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.