Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les marchés européens restent dans le rouge à mi-séance

Reuters02/11/2016 à 13:14

LES MARCHÉS EUROPÉENS RESTENT DANS LE ROUGE À MI-SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes restent dans le rouge mercredi à mi-séance, en passe d'aligner leur huitième séance de baisse d'affilée, la nervosité accrue avant l'élection présidentielle américaine du 8 novembre incitant les investisseurs à fuir les actifs à risque pour chercher refuge auprès du yen et de l'or.

Les marchés, qui pariaient sur une victoire d'Hillary Clinton, voient le républicain Donald Trump rattraper sa rivale dans les sondages depuis l'annonce vendredi de l'ouverture d'une enquête du FBI sur de nouveaux courriels de la candidate démocrate lorsqu'elle était secrétaire d'Etat.

La dernière moyenne réalisée par le site Real Clear Politics ne la crédite plus que de 2,2 points d'avance, à 47,5% des intentions de vote contre 45,3% pour son adversaire républicain. Un sondage d'ABC News montre même une avance d'un point de Trump et le Los Angeles Times lui donne une avance de deux points.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,57% à 4.444,71 points vers 10h45 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,71% et à Londres, le FTSE cède 0,33%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,41%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,70% et le Stoxx 600 0,40%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street stable ou en très légère baisse.

"Trump resserre l'écart avec Clinton. Les marchés (...) sont tombés de ce fait dans une configuration d'aversion au risque ces derniers jours", écrivent les analystes de Rabobank dans une note à leurs clients.

"Tout en restant très loin d'une situation de panique, cette tendance montre clairement que les intervenants des marchés prennent leurs précautions."

La prudence des investisseurs est renforcée par l'attente de l'issue de la réunion de la Réserve fédérale, en fin de journée. La plupart des observateurs ne s'attendent pas à voir la Fed modifier sa politique monétaire avant décembre mais ils guetteront le communiqué attendu à 18h00 GMT dans l'espoir d'y trouver de nouvelles indications sur l'évolution à venir des taux d'intérêt.

De bonnes nouvelles sur la croissance dans l'industrie en Europe, avec des indices PMI en zone euro et en Allemagne à des pics de près de trois ans et un indice pour la France à son plus haut niveau en deux ans et demi, limitent les pertes.

En Europe, la plupart des secteurs sont en repli à l'exception de quatre secteurs défensifs, dont la pharmacie qui prend 0,83%. Les bancaires (-1,58%), ainsi que l'automobile (-1,82%), affecté par une baise des ventes de voitures en Allemagne, accusent les plus nets reculs.

Les banques italiennes sont particulièrement touchées par la baisse du secteur, notamment Monte dei Paschi di Sienne qui lâche près de 4% en réaction au retrait par l'ex-ministre Corrado Passera de son plan de sauvetage de la banque.

Aux valeurs, Hugo Boss (+6,3%) figure parmi les plus fortes hausses du Stoxx 600. Le marché salue l'annonce par la griffe allemande d'une reprise de ses ventes en Chine et d'un relèvement de son objectif de réduction des coûts cette année.

Le géant danois du transport maritime A.P. Moller Maersk en revanche chute de 9,3% après une baisse de 44% de son bénéfice trimestriel, à un niveau inférieur aux attentes du marché, son activité de porte-conteneurs ayant accusé une perte à la suite d'une nouvelle baisse des taux de fret.

Sur le marché des changes, le dollar recule face au yen et à l'euro. Les traders vendent la monnaie américaine notamment parce qu'ils pensent que Donalde Trump favoriserait un dollar faible avec une politique protectionniste.

Le peso mexicain, la devise la plus sensible aux spéculations sur la présidentielle en raison de l'enjeu politique et économique du scrutin pour le Mexique, se traite à son plus bas niveau depuis un mois contre le dollar.

Le pétrole perd du terrain pour la quatrième séance d'affilée dans l'attente des statistiques de gouvernement après la publication la veille par l'Agence d'information du l'Energie de stocks plus importants que prévu aux Etats-Unis.

(Jamie McGeever, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.111 +1.84%
24.9 -0.40%
15.6 +1.30%
0.69 -0.57%
2.03 -0.98%
61.78 -0.06%
78.88 -0.72%
76.6 -2.98%
1.573 +2.68%
24.83 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.