Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les marchés européens en légère progression à mi-séance

Reuters30/11/2012 à 15:00

LES MARCHÉS EUROPÉENS EN LÉGÈRE PROGRESSION À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes avancent encore légèrement à mi-séance vendredi, tandis que Wall Street devrait également rester sur une tendance positive, dans des marchés nerveux face aux déclarations contradictoires sur l'avancée des négociations budgétaires aux Etats-Unis.

L'indice paneuropéen Eurofirst avait clôturé en forte hausse la veille - atteignant son plus haut niveau depuis juillet 2011 - dans l'espoir d'un compromis rapide entre la Maison Blanche et les parlementaires américains pour éviter le fameux "mur budgétaire" qui menace de faire retomber les Etats-Unis en récession au début de l'an prochain.

Toutefois, après la clôture européenne jeudi, le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner, qui s'était montré optimiste la veille, a déclaré qu'il n'y avait pas eu progrès significatifs dans les négociations.

"Malheureusement, nous allons assister à une petite partie de ping-pong dans les commentaires des dirigeants politiques américains au cours des semaines à venir autour de l'avancée des négociations sur le mur budgétaire", estime Alastair McCaig, analyste chez IG.

Certains investisseurs restent néanmoins optimistes sur le sujet.

"Je dirais que les deux parties ont intérêt à éviter le mur (...) mais le fait est que l'on va avoir, selon les moments, des nouvelles positives et négatives, ce qui va créer un environnement relativement volatil", estime Philippe Gijsels, responsable de la recherche chez BNP Paribas Fortis Global Markets à Bruxelles. "Si on règle ce problème, je pense que nous aurons quelques très bons mois pour les marchés", ajoute-t-il.

Le "mur budgétaire" - des coupes budgétaires et hausses d'impôts automatiques début 2013 si démocrates et républicains n'arrivent pas à s'entendre sur le budget - est le plus gros risque en cette fin d'année, depuis l'accord signé en début de semaine débloquant l'aide à la Grèce.

À Paris, le CAC 40 prend 0,44% à 3.584,48 points vers 12h20 GMT. À Francfort, le Dax s'adjuge 0,55% et à Londres, le FTSE gagne 0,22%, alors que Madrid fait exception avec une perte de 0,11%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 avance de 0,4%.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,2% à 0,3%.

Les valeurs cycliques figurent parmi les hausses les plus notables en Europe, avec un gain de 1,5% pour l'automobile, qui arrive en tête des hausses à mi-séance.

Par ailleurs, des relèvements de recommandations de brokers ont soutenu plusieurs valeurs vedettes, dont LVMH (+3,3%, plus forte hausse du CAC 40), HeidelbergCement (+2,8%) et Schneider (+2,5%), qui ont tiré la tendance vers le haut.

Un chômage record en zone euro, avec une inflation en net recul, est vu par de nombreux économistes comme une porte ouverte à une baisse des taux directeurs de la BCE.

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a toutefois déclaré avant l'ouverture des marchés européens que la zone euro, bien que n'étant pas sortie de la crise, devrait entamer une reprise de la croissance au second semestre 2013.

L'euro reste soutenu, au-dessus de la barre de 1,30 dollar, depuis la signature en début de semaine de l'accord pour la Grèce qui favorise une baisse des coûts d'emprunt pour des Etats en difficulté comme l'Espagne ou l'Italie.

Les députés allemands ont approuvé vendredi à une écrasante majorité les nouvelles mesures destinées à réduire le poids de la dette de la Grèce à 124% de son PIB en 2020.

Les investisseurs seront attentifs cet après-midi à la consommation des ménages américains.

Les futures sur Bund allemands consolident après une semaine de turbulence dans un contexte de prudence en attendant de voir comment l'accord sur la Grèce sera mis en musique.

La Grèce n'a pas encore décidé à quel prix elle proposerait de racheter ses obligations détenues par des investisseurs privés dans le cadre de l'accord conclu mardi avec ses créanciers, mais ce prix est susceptible de varier selon le type d'obligation, a-t-on appris jeudi de source financière grecque.

Le baril de Brent se stabilise sous les 111 dollars, après ses gains de la veille, face aux incertitudes sur les négociations autour du "mur budgétaire" aux Etats-Unis.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.