Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les marchés actions toujours sous pression
information fournie par TrackInsight17/01/2022 à 10:27

Semaine du 10 au 16 janvier 2022

Les indices actions américains ont à nouveau reculé, après la forte correction de la semaine dernière. Le Dow Jones a perdu -0.88%, le S&P 500 s’est effrité de -0.30% et le Nasdaq de -0.28%.

En Europe, les performances hebdomadaires ont été plus contrastées. Le MSCI EMU a flanché, abandonnant -0.77%, tandis que le FTSE 100 gagnait +0.77%, affichant ainsi une quatrième semaine dans le vert. En Asie, le Shanghai Composite a plongé de -1.63% sur fond de nouvelles restrictions visant à contenir le variant omicron avant les Jeux Olympiques d’hiver. Le Nikkei a suivi la même tendance avec une baisse de -1.24%.

Poursuite du rally sur l’énergie

La plupart des secteurs S&P ont enregistré une seconde semaine de pertes. L’immobilier affiche Le plus fort recul (-1.98%) dans un environnement d’inflation galopante et de taux d’intérêt toujours plus élevés. L’indice des prix à la consommation aux Etats-Unis a augmenté de 7% sur 2021, poussant les rendements du T-note 10 ans à un plus haut de deux ans à +1.80%, ce qui maintient toutefois les taux d’intérêt réels à des niveaux très négatifs, comparables à ceux des années 70. Les biens de consommation discrétionnaire (-1.47%) et les services d’utilité publique (-1.40%) ont également fortement tiré le marché vers le bas. De même, les valeurs financières ont reculé (-0.85%), malgré la brutale hausse des taux de ce début d’année. Malheureusement, les résultats publiés par les principales banques de Wall Street ont déçu, pesant ainsi lourdement sur le secteur.

A l’opposé, l’énergie a une nouvelle fois surperformé l’indice large (+5.22% sur la semaine), soutenue par des prix du pétrole qui ont poursuivi leur bond en avant (brut WTI en hausse de +6.24% à 83.82 dollars le baril). Le secteur des services de communication est le deuxième gagnant de la semaine (+0.52%), notamment grâce à Alphabet-Google qui progresse de +2.03%.

La tension ne baisse pas sur le marché obligataire

Les rendements des emprunts d’Etat sont restés élevés un peu partout dans le monde, à l’image des T-notes américains. En Allemagne, celui du Bund à 10 ans, n’a quasiment pas bougé à -0.045%, tandis que le rendement de l’OAT de même échéance grimpait de +0.29% à +0.33%, soit son plus haut niveau depuis mai 2019.

Dans ce contexte, les prix des obligations d’entreprises de notation « investissement » ont enregistré un nouvel accès de faiblesse (-0.19% en Europe, -0.06% outre-Atlantique). Du côté des titres à haut rendement, la tendance s’est retournée en Europe après 6 semaines positives (-0.14%). En sens inverse, les prix aux Etats-Unis ont repris un peu de hauteur (+0.21%). Pour une fois, la dette émergente a fait beaucoup mieux (+0.75% en devises locales), avec un indice dollar déclinant (-0.57% à 95.17). Enfin, l’or est reparti à la hausse (cours spot à 1 817.94 dollars l’once, +1.19% en variation hebdomadaire).

Trouvez et comparez plus de 8000 ETF avec notre sélecteur d’ETF .

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.