Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les marchés actions calent avec la progression de la pandémie
TrackInsight20/10/2020 à 14:11

Semaine du 12 au 18 Octobre 2020

Le sentiment était mitigé sur les marchés actions en ce milieu de mois. Johnson & Johnson annonçait lundi 12 octobre avoir mis en "pause" les essais cliniques de son vaccin contre le coronavirus alors que le nombre d'infections progressait très fortement en Europe, assombrissant les perspectives de reprise de l'économie continentale. Par ailleurs, aux Etats-Unis, il parait plus difficile d'obtenir un accord sur un vaste plan de relance avant l'élection présidentielle. Les inscriptions au chômage sont pourtant au plus haut depuis le mois d'août, 898 000 personnes ayant demandé une allocation entre le 4 et le 10 octobre, soit 53 000 de plus que la semaine précédente.

Toutes ces nouvelles ont masqué quelques publications de bonne facture, notamment de la part de Daimler AG (+2.5% WTD) dans le secteur automobile ou de LVMH (+5% WTD), leader mondial du luxe. De même, les ventes au détail aux Etats-Unis, qui sont un élément clef de l'économie américaine, ont agréablement surpris (+1.9% malgré la crise sanitaire), mais cela n'a pas suffi à redynamiser Wall Street, qui enregistrait simultanément le déclin de la production industrielle de 0.6% en septembre (première baisse depuis 5 mois).

Avec des données aussi contradictoires, les indices phares ont fait du surplace d'une semaine à l'autre.

Le Dow Jones Industrial Average était quasiment inchangé (+0.07%). Le S&P 500 gagnait juste +0.19% tandis que le Nasdaq Composite prenait +0.79%, affichant ainsi sa quatrième semaine de hausse. Les petites valeurs sous-performaient cette fois-ci les grandes capitalisations (Russell 2000 en baisse de 0.23%).

Parmi les principaux secteurs S&P, les valeurs industrielles (+1.10%), les services de communication (+0.90%) et les services d'utilité publique (+0.84%) menaient la danse. L'immobilier (-2.31%) et l'énergie (-2.10%, en raison d'inquiétudes renouvelées sur la croissance, et malgré une hausse contre-intuitive de 0.69% du pétrole brut) restaient très en retrait.

De leur côté, les marches européens clôturaient en baisse (MSCI EMU : -0.6%). Les marchés asiatiques, quant à eux, finissaient en ordre dispersé (Shanghai Composite : +1.96%, S&P/ASX 200 : +1.22% mais NIKKEI, KOSPI et NIFTY 50 en chute de -0.89%, -2.11%, et -1.27% respectivement).

Le rendement du T-Note américain à 10 ans lâchait 3bps (à +0.76%) et celui du Bund de même échéance glissait de -0.52% à -0.62%. Les prix des obligations de notation "IG" progressaient globalement de +0.38% en Europe (+0.17% outre-Atlantique). A l'inverse, ceux des titres à haut rendement perdaient -0.13% en Europe (prix quasiment inchangés aux Etats-Unis) et la dette émergente abandonnait -0.6% en devises locales.

Enfin, l'or rendait une partie des gains accumulés la semaine dernière (-0.97%), mais semblait toutefois montrer des signes de résistance bien que le dollar ait progressé (EUR-USD perdant -0.81%), favorisé par l'écartement du différentiel de rendement avec l'euro. La légère baisse de rendement des emprunts d'Etat a permis de compenser l'effet négatif du rebond du dollar sur le métal jaune.

Poursuivez votre lecture : https://www.trackinsight.com/en/weekly-flow-report/2020-10-16/global

Téléchargez l'enquête ETF 2020 de TrackInsight et découvrez ce sur quoi se basent plus de 300 investisseurs ayant répondu au sondage lors de leur sélection d'ETFs.

Les marchés actions calent avec la progression de la pandémie

Les marchés actions calent avec la progression de la pandémie

Les marchés actions calent avec la progression de la pandémie

Les marchés actions calent avec la progression de la pandémie

Les marchés actions calent avec la progression de la pandémie

Les marchés actions calent avec la progression de la pandémie

Les marchés actions calent avec la progression de la pandémie

Les marchés actions calent avec la progression de la pandémie

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer