Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les investisseurs préoccupés par les surévaluations sur les marchés actions et obligations

Newsmanagers22/04/2015 à 15:45

(NEWSManagers.com) -

Les investisseurs observent des surévaluations croissantes sur les marchés actions et obligations si bien qu'ils évoquent le risque de la formation d'une bulle, selon le dernier sondage BofA Merrill Lynch réalisé entre les 2 et 9 avril auprès d'un échantillon de 177 participants représentant un montant cumulé de 494 milliards de dollars d'actifs sous gestion.

Depuis l'an 2000, les investisseurs n'ont jamais été si nombreux à estimer que les marchés actions sont surévalués. Pour 25% d'entre eux en net, le marché actions est surévalué. Ils n'étaient que 23% à le penser en mars et 8% en février mais les investisseurs restent encore loin du record de 42% enregistré en 1999. Même tendance du côté obligataire, avec 84% des participants au sondage mondial qui jugent les marchés obligataires surévalués, contre 75% en mars. Cela dit, 13% des investisseurs affirment que les " bulles actions" constituent le plus important risque extrême qui menace les marchés, contre seulement 2% en février.

La perception de surévaluation concerne principalement les Etats-Unis, 68% des participants au sondage mondial estimant que les Etats-Unis sont la région du monde la plus surévaluée. Toutes les autres régions du monde, y compris l'Europe et le Japon, sont de leur point de vue sous-évaluées. Les investisseurs sont aussi de plus en plus nombreux à accepter l'idée d'un relèvement des taux américains alors que la Banque centrale européenne et la Banque du Japon sont engagées dans une politique d'assouplissement quantitatif. La majorité des investisseurs ne prévoit pas de hausse des taux américains avant le troisième trimestre mais 85% d'entre eux prévoient qu'un hausse devrait intervenir cette année.

" Le sondage du mois d'avril apporte de nouvelles preuves sur le fait que les investisseurs internationaux anticipent l'évolution de la politique monétaire au niveau international" , estime Michael Harnett, stratégiste en chef chez BofA Merrill Lynch Research. " Nous observons une certaine forme d'exubérance rationnelle en Europe où les perspectives positives sur les actions sont soutenues par les fondamentaux, mais les investisseurs ne croient plus que les valorisations sont bon marché" , ajoute Manish Kabra, stratégiste quantitative sur les actions européennes.

Confrontés à la perspective d'un relèvement des taux de la Réserve fédérale, les investisseurs prévoient une volatilité accrue sur le front des devises. Ils sont 18% à estimer que les devises sont la classe d'actifs la plus vulnérable à la volatilité, soit une augmentation de cinq points de base par rapport au mois de mars. La plupart des investisseurs estiment que le dollar est surévalué par rapport à l'euro et au yen. Ils sont désormais 13% en net à affirmer que le dollar est surévalué alors qu'ils étaient 12% un mois plus tôt à dire que le billet vert était sous-évalué.

L'euro est sous-évalué actuellement pour 8% des participants au sondage alors que 24% d'entre eux jugeaient l'euro surévalué il y a deux mois. Malgré ces points de vue très marqués, la majorité des investisseurs prévoient une appréciation du dollar et une dépréciation de l'euro au cours des douze prochains mois.

L'" europhilie" du mois de mars s'est atténuée mais les actions européennes restent très recherchées début avril. Les investisseurs surpondérés sur les actions de la zone euro sont encore 46%, contre un niveau record de 60% au mois de mars. Ils sont encore 37% à vouloir surpondérer en priorité la zone euro au cours des douze prochains mois, contre il vrai 63% un mois plus tôt. A noter aussi que le sondage régional montre que les investisseurs européens sont 10% à estimer que les actions de la zone sont surévaluées, alors qu'ils étaient 3% le mois précédent à les juger sous-évaluées. Dans le même temps, ils sont 73% à parier sur une amélioration des bénéfices des entreprises dans l'année à venir, contre 69% le mois dernier.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.