1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les incendies dans le nord de la Californie ont fait 35 morts
Reuters14/10/2017 à 06:02

 (Nouveau bilan, disparus, gouverneur §13) 
    par Noel Randewich 
    SONOMA, Californie, 14 octobre (Reuters) - Les pompiers 
californiens ont enregistré vendredi des avancées contre les 
incendies qui ravagent le coeur viticole du nord de la région 
mais ils anticipent un alourdissement du bilan provisoire de 35 
morts, plus de 200 personnes restant portées disparues. 
    Des progrès sur le terrain ont permis aux autorités de 
commencer à envisager le retour de certains des 25.000 habitants 
évacués, notamment à Santa Rosa, la plus grande ville de la 
région viticole, à une heure de voiture de San Francisco. 
    Mais sur le flanc sud des incendies, le retour de vents 
chauds et secs est susceptible d'attiser les flammes, a annoncé 
Bret Gouvea, le chef adjoint des services d'exploitation 
forestière et de protection contre les incendies (Cal Fire), 
lors d'une conférence de presse. 
    Des plans d'urgence ont été préparés en vue de nouvelles 
évacuations en cas de propagation des feux. 
    La ville de Calistoga, dans la vallée viticole de Napa, est 
l'une des plus menacées. Les 5.000 habitants, évacués mercredi, 
ont toujours ordre d'éviter la zone. 
    Vendredi après-midi, les 17 foyers d'incendie recensés dans 
le nord de la Californie s'étaient mués en de gigantesques 
brasiers, ravageant près de 90.000 hectares. Environ 5.700 
maisons et bâtiments ont été détruits, a annoncé Cal Fire.  
    Trente-cinq personnes ont péri dans les incendies, ont 
confirmé les autorités. Dans les archives californiennes, 
l'incendie le plus meurtrier remontait à octobre 1933 : on avait 
déploré 29 décès à Griffith Park, à Los Angeles. 
    En octobre 1991, 25 personnes ont péri dans les flammes dans 
les Oakland Hills, dans les hauteurs de la ville d'Oakland. 
    Les autorités s'attendent à voir le bilan s'alourdir au fil 
de l'avancée des 8.000 pompiers déployés dans la région. 
    Au moins 19 personnes ont péri dans le seul comté de Sonoma. 
    La majorité des 1.000 personnes portées disparues ont été 
retrouvées, a annoncé Robert Giordano, le shérif du comté de 
Sonoma, à une centaine de kilomètres au nord de San Francisco, 
mais les autorités restent sans nouvelles de 235 d'entre elles. 
     
    UNE MÉTÉO ADVERSE 
    Le gouverneur de Californie Jerry Brown a prévu de se rendre 
samedi dans la région, au côté des deux sénatrices de l'Etat, 
Dianne Feinstein et Kamala Harris. 
    Des vents soufflant autour de 100 km/h et un taux d'humidité 
très faible de 10% sont attendus vendredi soir et samedi matin 
dans le nord de la Californie, a annoncé le National Weather 
Service.  
    A Petaluma, à une trentaine de kilomètres de la ville de 
Santa Rosa, qui a concentré les sinistres, un refuge de près de 
250 lits était plein vendredi après-midi. Les secours 
distribuaient des repas à certains évacués, installés dans des 
tentes sur un parking. 
    Yasmin Gonzalez, une vendangeuse de 28 ans accompagnée de 
ses quatre enfants et de son conjoint, espérait quitter 
rapidement le refuge pour rejoindre leur appartement de Sonoma. 
     Le système de santé de la région a été affecté par les 
feux, le groupe médical Kaiser Permanente a été contraint de 
fermer son centre à Santa Rosa, et de nombreux docteurs et 
infirmiers libéraux ont été évacués. 
    Les causes de ces incendies n'ont pas encore été établies, 
mais les vents violents qui contribuent à la propagation des 
flammes pourraient avoir provoqué les départs de feu en 
arrachant des lignes électriques à haute tension. 
    Les autorités ont demandé à la compagnie locale 
d'électricité, PG&E, de conserver la trace de tout indice, 
notamment les "poteaux tombés, les conducteurs et les 
équipements associés dans chaque incendie" dans les comtés de 
Napa, Sonoma et Solano. 
    Les feux de forêt ont ravagé cette année aux Etats-Unis 3,2 
millions d'hectares, une surface historique juste derrière 
celles enregistrées en 2012 et 2015, la pire année recensée avec 
3,6 millions d'hectares brûlés. 
    Au moins 13 vignobles ont été endommagés dans la région de 
Napa. Il est encore trop tôt pour évaluer les conséquences 
économiques des incendies, selon la Napa Valley Vintners, 
coopérative qui regroupe 550 exploitations vinicoles.  
    Les vendanges étaient achevées à 90% quand les sinistres se 
sont déclarés.  
    L'industrie de la marijuana légale a également été frappée, 
20 exploitations ont été ravagées par les flammes dans les 
comtés de Sonoma, Mendocino et Napa, a annoncé une association 
de cultivateurs. 
 
 (Avec les rédactions de Los Angeles, San Francisco et New York, 
Julie Carriat pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer