Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les grandes banques européennes ont fermé 5.300 agences en 2013

Reuters11/04/2014 à 20:50

LES GRANDES BANQUES EUROPÉENNES VONT ACCÉLÉRER LES FERMETURES D?AGENCES

par Laura Noonan

LONDRES (Reuters) - Les principales banques d'Europe ont fermé ou vendu 5.300 agences l'an dernier et ce mouvement devrait s'accélérer avec les politiques de réduction des coûts et l'essor de la banque en ligne.

De nombreux acteurs du secteur évitent toutefois de s'engager dans des plans de réduction marquée de leurs réseaux, de peur de se priver de sources potentielles de revenus, de s'aliéner une partie de leur clientèle ou de déclencher des réactions politiques et sociales hostiles.

Les chiffres sur les fermetures et les cessions d'agences de 2013 ont été compilés par Reuters sur la base des informations publiées par 26 des 30 principales banques cotées d'Europe. Les quatre autres ne publient pas régulièrement ces chiffres et ont refusé de les communiquer.

Selon le cabinet de conseil Bain & Company, jusqu'à 40% des agences bancaires d'Europe pourraient fermer entre 2013 et 2020. Selon les statistiques de la Banque centrale européenne (BCE), l'Union européenne comptait près de 218.000 agences bancaires fin 2012.

"Nous ne sommes qu'au début des fermetures d'agences", estime Dirk Vater, responsable de la banque de détail chez Bain. "Je suis consultant bancaire depuis plus de 20 ans. Pour la première fois, nous allons assister à des changements considérables (...) Tout le secteur sera chamboulé."

L'ESPAGNOLE BANKIA LA PLUS TOUCHÉE

C'est en Espagne qu'ont pour l'instant eu lieu les coupes les plus importantes, le secteur bancaire local ayant été laminé par l'éclatement de la bulle immobilière et la crise de la dette ces dernières années.

En septembre dernier, une étude d'analystes de Deutsche Bank montrait que l'Espagne était le pays dans lequel le ratio entre le nombre d'agences et la population était le plus élevé.

Bankia, renflouée par l'Etat espagnol en 2012, a fermé l'an dernier 1.100 agences, soit 37% de son réseau.

Les quatre autres banques espagnoles figurant dans le "top 30" européen (Santander, CaixaBank, BBVA et Banco Popular) ont quant à elle réduit de 1.774 le nombre total de leurs agences. Ce nombre inclut des cessions de filiales étrangères mais la majeure partie concerne des fermetures en Espagne.

L'étude de Deutsche Bank concluait aussi que l'Italie, Chypre et l'Allemagne comptaient trop d'agences bancaires par rapport à leur population. Mais les banques de ces pays, à l'exception d'UniCredit en Italie, ont réduit leur réseau dans des proportions inférieures à la moyenne (6%) des 26 banques étudiées.

Les analystes de Deutsche Bank estiment que les banques de détail peuvent réduire leurs dépenses de jusqu'à 15% à moyen terme en fermant des agences et en réduisant la taille et les effectifs de celles qu'elles conservent.

En France, Société générale prévoit de réduire la taille de son réseau de 10% d'ici à 2024. Chez BNP Paribas, une quarantaine d'agences devraient fermer cette année selon des sources syndicales.

(avec Sarah White à Madrid, Steve Slater et Matt Scuffham à Londres, Matthias Blamont à Paris; Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame)

Mes listes

valeur

dernier

var.

0 0.00%
5637.51 +0.41%
0.305 +1.67%
205.8 +0.54%
11.48 -4.97%
8.815 -1.40%
72.58 +0.46%
102.35 +1.04%
1.277 -0.09%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.