Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les génériques amputent les bénéfices des laboratoires US

Reuters31/01/2012 à 19:54

NETTE BAISSE DU BÉNÉFICE DE PFIZER AU 4E TRIMESTRE

(Reuters) - La concurrence des médicaments génériques a lourdement pesé sur les bénéfices des groupes pharmaceutiques américains Pfizer et Eli Lilly au quatrième trimestre, même si l'un et l'autre affichent des résultats supérieurs aux attentes de Wall Street.

Les deux laboratoires ont été confrontés ces derniers mois à la perte des brevets de certains de leurs médicaments phares.

Les ventes du Lipitor de Pfizer, l'un des médicaments les plus vendus au monde pendant des années avec un pic de ventes annuelles à plus de 13 milliards de dollars, ont ainsi reculé de 24%, à deux milliards sur les trois derniers mois de l'année, le brevet ayant expiré en novembre.

Sur le seul marché américain, le chiffre d'affaires du Lipitor a chuté de 42% sur la période.

Eli Lilly a de son côté annoncé une chute de son bénéfice de 27% au quatrième trimestre après que son traitement contre la schizophrénie Zyprexa est tombé dans le domaine public en octobre.

Les ventes mondiales de ce médicament ont chuté de 44% à 750 millions de dollars sur le trimestre. Aux Etats-Unis, elles ont accusé une baisse de 56%.

D'AUTRES PRODUITS SOUTIENNENT LES VENTES

Dans ce contexte de concurrence accrue, Pfizer, numéro un mondial du secteur, a fait état d'un bénéfice net trimestriel divisé par deux et a abaissé sa prévision 2012 en raison notamment d'effets de changes défavorables.

Le laboratoire a dégagé un résultat net de 1,44 milliard de dollars (19 cents par titre) au quatrième trimestre, contre 2,89 milliards (36 cents/action) un an plus tôt.

Hors exceptionnels, Pfizer a gagné 50 cents par titre sur le trimestre, alors que le marché attendait 47 cents, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Son chiffre d'affaires a reculé de 4% à 16,75 milliards de dollars, un montant légèrement supérieur aux 16,61 milliards attendu par Wall Street.

Certains médicaments commercialisés par Pfizer ont vu leurs ventes légèrement progresser, comme le traitement contre l'arthrite Enbrel ou l'antidouleur Celebrex, qui affichent tous deux des ventes en progression de 7%, respectivement à 865 et 622 millions de dollars.

Les ventes de Viagra ont augmenté de 5% à 523 millions d'euros.

Comme au trimestre précédent, ce sont les branches nutrition et santé animale qui ont affiché les meilleures performances. Deux divisions que Pfizer envisage de céder ou de scinder.

Le chiffre d'affaires réalisé par la branche santé animale a progressé de 13% à 1,1 milliard de dollars tandis que la branche nutrition, qui produit notamment de l'alimentation pour nourrissons, a enregistré un bond de 22% de ses ventes à 598 millions de dollars.

Pfizer a dit prévoir pour 2012 un bénéfice par action compris entre 2,20 et 2,30 dollars hors exceptionnels, soit une fourchette inférieure à son estimation précédente, comprise entre 2,25 et 2,35 dollars.

Le groupe a également abaissé sa prévision de chiffre d'affaires pour l'exercice 2012, désormais attendu entre 60,5 et 62,5 milliards de dollars, contre 62,2 à 64,7 milliards jusqu'à présent.

Eli Lilly a de son côté confirmé ses prévisions 2012, à savoir un net recul de son bénéfice, en grande partie du fait de la baisse des ventes du Zyprexa.

Au quatrième trimestre, son bénéfice net a reculé 27% à 858,2 millions de dollars, soit 77 cents par titre, contre 1,17 milliard (1,05 dollar/action) un an plus tôt.

Hors exceptionnels, le bénéfice par action (BPA) ressort à 87 cents, soit six cents de plus que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le titre Pfizer reculait de 1,48% vers 16h55 GMT à Wall Street et l'action Eli Lilly gagnait 0,66%.

Randsell Pierson, Catherine Monin pour le service français, édité par Marc Angrand


Mes listes

valeur

dernier

var.

73.3 0.00%
5404 +0.23%
121.95 +0.74%
14.105 +0.11%
1.23 -0.40%
22.06 +1.01%
14.69 +1.24%
59.48 -1.33%
12.74 +0.95%
36.1 -0.55%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.