1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Français opposés à la cession d'actifs d'entreprises publiques-Elabe

Reuters07/09/2017 à 17:04
    PARIS, 7 septembre (Reuters) - Plus de sept Français sur dix 
sont opposés à la vente d'actifs d'entreprises publiques détenus 
par l'Etat, selon un sondage Elabe pour Les Echos, Radio 
Classique et l'Institut Montaigne publié jeudi.     
    L'Etat a lancé mardi une séquence de cession, afin d'abonder 
un fonds de 10 milliards d'euros dédié aux investissements dans 
les technologies innovantes, avec la vente de 4% du capital 
d'Engie  ENGIE.PA  pour 1,4 milliards d'euros.   
    Dans le détail, 44% des personnes interrogées souhaitent 
conserver les participations à leur niveau actuel et 27% 
voudraient que l'Etat en augmente "significativement" le volume. 
    L'institut de sondage a ensuite testé sept entreprises 
publiques dont l'Etat pourrait potentiellement vendre des parts 
: Orange  ORAN.PA , Renault  RENA.PA , la Française des Jeux, 
Air France-KLM  AIRF.PA , Groupe ADP  ADP.PA , SNCF  SNCF.UL  et 
La Poste  LAPST.UL .  
    En moyenne, une moitié de Français sont favorables à la 
cession d'actifs de ces entreprises et une moitié opposés.  
    Le sondage a été réalisé en ligne les 5 et 6 septembre, 
auprès d'un échantillon de 1.002 personnes représentatif de la 
population française. 
 
 (Cyril Camu, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

ADP
-0.44%
-3.38%
+0.33%
+0.24%
-1.12%

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • wtc2001
    08 septembre09:26

    L'avis des français est pour la majorité que purement idéologique. Maintenant, si le sondage demandait le pourquoi de leur réponse, on pourrait rire.

    Signaler un abus

  • M8637171
    08 septembre09:14

    825... vous avez raison le gouvernement comme les partis politiques responsables ne soulignent pas assez que l'état est en faillite. Respecter les 3% du critère de Maastricht c'est dépenser 20% de plus que ce que l'on gagne. cela dure depuis 40 ans.

    Signaler un abus

  • M8637171
    07 septembre18:08

    M273.. cela montre que les français ne connaissent pas l'irresponsabilité des représentants de l'état qui gaspillent nos impôts. effectivement, il y a très peu d'entreprises où l'état est majoritaire qui se développent et qui sont rentables. Au contraire l'état est souvent un élément perturbateur qui vient à l'encontre des intérêts de ml'entreprise en faisant passer des intérêts de politiques clientélistes. On pourrait citer AREVA mais aussi la SNCF, AIR FRANCE, EDF, ...

    Signaler un abus

  • M2723293
    07 septembre17:24

    L'Etat ne sait pas gérer les entreprises, alors pourquoi lui demander d'etre au conseil d'administration ?Les Français répondent n'importe quoi quand ils ne savent pas les avantages et inconvénients, mais sont à peu près cohérents lorsqu'ils sont concernés.Je ne vois pas l'intérêt d'un tel sondage;

    Signaler un abus

  • 82554976
    07 septembre17:08

    Quand on n'a plus de sous , il faut vendre les bijoux de famille ! C'est la punition pour les mauvais gestionnaires

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.