Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les fonds souverains pétroliers sortent des actions européennes

Reuters12/10/2015 à 16:53

par Claire Milhench LONDRES, 12 octobre (Reuters) - Les trois principaux fonds souverains de pays producteurs de pétrole ont réduit leurs portefeuilles d'actions européennes depuis le mois de mai, montre une étude publiée lundi qui constitue une nouvelle illustration de la raréfaction des pétrodollars sur les marchés financiers internationaux avec la chute des cours du pétrole. Les fonds souverains asiatiques sont en revanche demeurés acheteurs nets d'actions européennes, selon cette étude de Nasdaq Advisory Services. L'Agence monétaire de l'Arabie saoudite (SAMA-Saudi Arabian Monetary Agency) a cédé l'équivalent de 1,2 milliard de dollars d'actions européennes, soit 13% de ses 9,2 milliards de dollars d'actifs en actions européennes répertoriés par Nasdaq Advisory Services. Le fonds souverain pétrolier norvégien (NBIM - Norges Bank Investment Management) a cédé 1,1 milliard de dollars soit l'équivalent de 2% de ses 57,5 milliards de dollars d'actifs en actions européennes tandis que l'Abu Dhabi Investment Autority (ADIA) a cédé 300 millions de dollars d'actions sur les 3,6 milliards en portefeuille. "Depuis le début de l'année, les trois principaux fonds souverains pétroliers ont tous réduit leurs portefeuilles en actions européennes, la tendance s'accélérant au deuxième et au troisième trimestres", a déclaré Alexander Free, analyste de Nasdaq Advisory Services. Ces données sont issues du suivi de la détention des actions de 159 entreprises européennes dont la capitalisation boursière atteint 1.870 milliards de dollars, a dit Nasdaq Advisory Services. L'effondrement des cours du brut a conduit les pays producteurs à réduire leurs investissements financiers voire à céder une partie de leurs actifs. RECYCLAGE EN PANNE Le recyclage des pétrodollars qui s'était traduit par un apport net de capitaux sur les marchés financiers internationaux par les pays producteurs de pétrole pendant près de vingt ans a été interrompu l'année dernière avec des retraits nets de capitaux, selon BNP Paribas. Les exportateurs de pétrole dépenseront cette année les 750 milliards de dollars tirés de la vente du brut et prélèveront 100 milliards supplémentaires sur les réserves gérées par leur banque centrale et leurs fonds souverains, selon une étude publiée vendredi par JP Morgan. Les achats d'obligations par les gestionnaires des fonds souverains et des réserves de change diminueront de 90 milliards de dollars cette année par rapport à l'année précédente tandis que les achats d'actions seront réduits de 200 milliards de dollars, estiment les analystes de JP Morgan. La banque centrale d'Arabie saoudite, qui joue le rôle de fonds souverain pour le premier exportateur mondial de pétrole, puise dans ses réserves depuis 2014. Ses actifs financiers nets à l'étranger ont chuté de 6,6 milliards de dollars en août avec les cessions d'actifs destinées à combler les besoins de financement publics. "C'est une situation assez catastrophique", a dit Alexander Free. Le fonds souverain norvégien devrait accuser des retraits nets cette année, Oslo puisant dans ses réserves pour financer des baisses d'impôt destinées à soutenir l'activité. Avec 830 milliards de dollars, ce fonds est le plus important au monde, détenant 1,3% de la capitalisation boursière mondiale. Le retrait des exportateurs de pétrole des marchés devrait être en partie compenser par l'impact sur les flux financiers des économies réalisées sur la facture pétrolière dont JP Morgan estime qu'il représente 90 milliards de dollars de réallocation pour les marchés obligataires et 30 milliards pour les actions. Le rapport de Nasdaq Advisory Services montre aussi que les trois principaux fonds souverains de pays non exportateurs de matières premières ont été acheteurs nets d'actions européennes, en particulier le Fonds de gestion des réserves de change chinoises (SAFE-State Administration of Foreign Exchange), qui détient environ 35,6 milliards de dollars des actifs répertoriés par Nasdaq Advisory Services. SAFE est activement acheteur de valeurs européennes depuis le premier trimestre 2015, avec l'équivalent de 2,1 milliards de dollars investis sur l'échantillon des sociétés suivies par Nasdaq Advisory Services. Les fonds singapouriens, Temasek et GIC, ont aussi acheté pour l'équivalent de 1,1 milliard de valeurs européennes, a dit Free. Pour lui, l'intérêt des fonds asiatiques pour les valeurs européennes peut s'expliquer par une valorisation plus attractive que les valeurs américaines et par le soutien apporté aux valorisations par la politique d'assouplissement quantitatif de la Banque centrale européenne alors que la Réserve fédérale américaine a amorcé la normalisation de la politique monétaire. (Marc Joanny pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

112.85 +0.76%
0.09 -1.85%
20.9 +0.19%
16.28 +0.06%
159.5 +2.57%
6.27 0.00%
485.7 +1.44%
61.9 +0.24%
1.15 +3.60%
4.01 +1.13%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.